Territoriales 2021 en Martinique : Serge Letchimy est le nouveau patron de la collectivité

élections 2021
Serge Letchimy / président
Serge Letchimy en tribune ©Capture Facebook Serge Letchimy / DR

Avec la majorité des suffrages exprimés en sa faveur au soir du second tour des élections territoriales, Serge Letchimy revient à Cluny où il sera intronisé dans quelques jours, président du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique.

"Après avoir beaucoup hésité" avant de déclarer sa candidature a-t-il affirmé durant la campagne, l’ex président de la Région, Serge Letchimy, revient à l’hôtel de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) en tant qu’exécutif.

"Ce 27 juin 2021 est un grand moment pour la Martinique toute entière", déclare t-il au siège du Parti Progressiste Martiniquais au quartier Trénelle à Fort-de-France, lors de sa toute première prise de parole, devant une foule en liesse. Il a félicité les 10 candidats qui se sont présentés, mais qui n’ont pas franchi la barre des 5% au premier tour.

Nous avons décidé d’avoir une gouvernance très apaisée. C’est dans ce cadre là que je les inviterais à discuter avec nous, de telle sorte que leurs idées soient étudiées et mises en oeuvre. 

 

Je souhaite partager et travailler avec tous les Martiniquais.

Serge Letchimy, vainqueur des élections territoriales de juin 2021

 

Serge Letchimy a aussi salué l’équipe de Jean-Philippe Nilor, de Catherine Conconne et d’Alfred Marie-Jeanne, le président sortant du conseil exécutif de la CTM. "C’est un homme politique qui a marqué le temps. Au-delà de nos différences, il faut savoir reconnaitre les valeurs d’un homme".

(Re)voir l'acclamation et la première intervention de Serge Letchimy à l'issue des résultats, sur cette vidéo tournée par Jean-Claude Samyde, depuis le siège du PPM à Fort-de-France.  

En 2015, Serge Letchimy a été coiffé au poteau par Alfred Marie-Jeanne. Ce dernier avait été élu au second tour, à la faveur d’une "alliance de gestion" avec la droite locale. Mais durant la mandature, le pacte a implosé et les dissensions se sont amplifiées au sein de la majorité.

Une campagne "rude"

 

Le rentrant c’est donc Serge Letchimy, contrairement aux certitudes du président sortant exprimées au fil d’une campagne "rude". C'est l'avis de nombreux citoyens et aussi de plusieurs candidats eu égard aux "conditions sanitaires", mais également "à cause de certains dérapages verbaux" diffusés sur les réseaux sociaux, ou entendus lors des meetings. Et même durant les débats télévisés, regrette encore une partie de l'opinion.

Des responsabilités depuis 1992

 

Cette victoire de Serge Letchimy à la tête de la CTM, vient s'ajouter à un parcours politique ponctué de plusieurs mandats électifs depuis 1992. Cette année-là, il est élu pour la première fois conseiller général à Fort-de-France.

En mars 2001, ce gromornais d'origine, devient le premier président de la CACEM, après avoir succédé à Aimé Césaire au fauteuil de maire. L'adversaire le plus coriace du candidat progressiste était le même Alfred Marie-Jeanne, dont il prend la succession 20 ans plus tard, à la tête de la collectivité majeure, à l'issue du scrutin du 27 juin 2021.

Serge Letchimy / meeting
Le candidat Serge Letchimy en meeting. ©Capture Facebook Serge Letchimy / DR

Un député "actif" du PPM

 

Le parcours de Serge Letchimy est aussi marqué par son mandat parlementaire remporté lors des législatives de 2007, pour la circonscription du centre. C'est un député "actif" se félicitent les militants du PPM (Parti Progressiste Martiniquais). L’année d’après, le 9 mars 2008, il est réélu maire de Fort-de-France au premier tour.

Pour les régionales de 2010, sa liste "Ensemble Pour une Martinique Nouvelle" arrive en tête au second tour. Mais à la suite de son installation à la région en tant que président, il a été contraint de démissionner du conseil municipal foyalais, afin de respecter la loi sur le cumul des mandats. Puis, deux nouveaux succès à la députation en 2012 et en 2017.

Mais Serge Letchimy devra abandonner son poste à l'Assemblée nationale, "au plus tard, le trentième jour qui suit la promulgation des résultats de l'élection" précise le ministère de l'intérieur, conformément à la loi organique n° 2014-125 du 14 février 2014 interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur. 

Afin de remettre la Martinique dans une dynamique gagnante, notre équipe "Alians Matinik" vous propose un projet réaliste, concerté, capable de répondre aux enjeux et défis à relever. Il s’agit pour nous d’insuffler une espérance nouvelle pour un avenir meilleur (…)

 

En ce sens, nous souhaitons privilégier l’humain, la justice, l’égalité et le progrès autour d’axes prioritaires.

Dans ce programme, "Alians Matinik" répond à la fois à l’urgence des difficultés avec un plan de relance et à la mise en œuvre d’un plan de développement global et durable au service des martiniquais.es.

(Extrait de la profession de foi de la liste du candidat Serge Letchimy)

 

Le nouveau patron de la Collectivité Territoriale de Martinique, Serge Letchimy, a fêté ses 68 ans le 13 janvier dernier.

Résultats complets du second tour des territoriales 2021

Inscrits 306 498
votants  137 418
Blancs/nuls  2 329 + 2 246
Exprimés 25514

Participation 44,83%

Liste Serge Letchimy 50 104, soit 37,72% des suffrages exprimés (26 sièges)
Liste Alfred-Marie-Jeanne 46 857 (35,27%, 14 sièges)
Liste Catherine Conconne 19 218 (14,47%, 6 sièges)
Liste Jean-Philippe Nilor 16 664 (12,54%, 5 sièges)