publicité

Le tireur de Chateauboeuf mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation

Renaud Gaudeul, le procureur de la République de Fort-de-France a fait mardi 5 décembre, le point sur l'enquête lancée après le meurtre de John Dorival à Chateauboeuf. Aux termes de sa garde à vue, l'auteur présumé des coups de feu a été mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation.

Le procureur a tenu une conférence de presse. © S.F.
© S.F. Le procureur a tenu une conférence de presse.
  • Sangha Fagour - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le , mis à jour le
L'auteur des coups de feu s’était rendu de lui-même, 1h00 après les faits (dimanche 3 décembre) au quartier Châteauboeuf à Fort-de-France. Au terme de sa garde à vue, le jeune homme de 24 ans a été présenté au juge. Il est mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation et a été placé en détention. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Un différend pour une affaire de moto volée


Le procureur  de la République confirme qu'il y avait déjà un différend entre les deux hommes concernant un vol de moto, qui se serait soldé par un coup de feu entre les deux hommes le 16 septembre 2016. John Dorival l'auteur de ce coup de feu avait été jugé en octobre 2016 et condamné à trois ans de prison, dont un an avec sursis.

Deux versions


Concernant les faits du dimanche 3 décembre 2017 au quartier Chateauboeuf à Fort-de-France, les versions des témoins et celle de l'auteur présumé des coups de feu diffèrent.

Selon les témoins, l'auteur des coups de feu serait passé une première fois seul avant de revenir une seconde fois, en tant que passager d'une moto. Il aurait tiré un coup de feu en l'air et par la suite aurait fait feu sur John Dorival.

De son côté, l'auteur reconnaît être venu une première fois, et aurait fait feu à la suite d'une provocation. Puis, après s'être débarrassé de l'arme (de calibre 765, non retrouvé par les forces de l'ordre), il serait rentré chez lui avant de se rendre au commissariat. Quant au conducteur du deux-roues, il a été identifié et interrogé, mais n'est pas inquiété.

Toujours selon Renaud Gaudeul, le procureur de la République, l'auteur présumé des coups de feu était déjà connu de la justice. Cinq condamnations pour vol, violence ou encore trafic de stupéfiants, figurent sur son casier judiciaire. Il serait sorti de prison le 28 septembre 2017.

(Re)voir le reportage avec des images de Marc Balssa.
meurtre

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play