Tour de Martinique en yoles rondes 2022 : les animations musicales prennent de l'ampleur à l'arrivée des étapes

yoles
musique
Les frères Lhomme (Anthony et Siméon) quand le steel-pan fait immersion lors du Tour. ©Daniel Bétis
Chaque ville a son caractère artistique. Tambour, guitare, chachas, batterie se relayent pour séduire et attirer le public. Chaque musicien y met du sien pour offrir le meilleur cru.

Il est 10 heures, Fort-de-France grouille de monde. Sur le front de mer, les gens s'agitent sur les quais d'arrivée de la plage de "la Française".

Dans le lointain, sur la mer, on aperçoit une flottille de bateaux, tandis que sur terre les amoureux de la yole ronde attendent l'oreille collée au poste de radio sur Martinique la 1ere. 

Le steel pan des frères Lhomme

Ils sont deux. D'origine dominiquaise, Anthony et Siméon ont fait leurs classes en Martinique. Sous la baguette de leur père, ont appris les rudiments de cet instrument de la Caraïbe en provenance de Trinidad. 

Ils ont appris le solfège et dès leur plus jeune âge, ont écumé les scènes avec le steel pan Coxon Family. Au décès de leur père, chacun des enfants a décidé  de suivre son étoile. Anthony, le drummer et son frère le batteur travaillent parfois ensemble.

Jeudi matin (4 août 2022) dans le cadre du tour des yoles, ils ont un programme varié : cadence lypso, biguine, mazurka, zouk, new wave et même du bélia.

Nous avons en nous les deux cultures dominiquaises et martiniquaises. Nous voyageons dans la Caraibe. Anthony Lhomme - steel-drummer, Max et Laurent compas, zouk sur la savane.

Anthony Lhomme - steel-drummer

Max et Laurent sur la savane

musique
Max et Laurent Chantent en Karaoké ©Daniel BETIS

Les deux comparses amoureux de musique se retrouvent sur la savane, devant une des petites maisons en bois. Sans se faire prier, ils enchainent des tubes comme au karaoké. 

La musique plait, il fait beau. Le tour en yoles est sur le point d'arriver à Fort-de-France, une ville riche en couleurs, en saveurs et en musique.