Le tour est passionnant car rien n'est joué !

yoles
Yoleurs et public sur la plage
Yoleurs et public sur la plage de Schoelcher (mardi 31 juillet 2018) ©Jean-Claude Samyde
Le 34e Tour de Martinique est bien lancé. Depuis le coup d’envoi dimanche dernier à Schoolcher, les 16 yoles rondes en lice se livrent à de belles bagarres. Résumé avant la 4e étape du jour (mercredi 1er août 2018) entre Schoelcher et les Anses d'Arlet.
La première étape entre Schoelcher et Prêcheur a tenu toutes ses promesses. Le plan d’eau du nord caraïbe souvent déventé a pris de court tout le monde et a été riche en rebondissements. Cette étape revient à Ufr/Chanflor devant Somarec/Petit Navire et Zapetti/l’Appaloosa.

La Yole Robertine patronnée par Félix Mérine récidive dans la deuxième régate le lundi (30 juillet 2018), entre Prêcheur, Saint-Pierre, Carbet et Prêcheur. Des embarcations comme Gfa Caraïbe ou CTDM/EDF ont coulé encore une fois. Il y a eu beaucoup d’avaries sur cette étape. Mr Bricolage lui, a cassé sa vergue. Après 3 heures 42 minutes et 49 secondes Ufr/Chanflor devance sur la ligne d’arrivée au Prêcheur Établissement Rosette/ Orange Caraïbe et Brasserie Lorraine. Certaines yoles comme Zapetti l’Appalossa ont terminé avec plus d’une heure de retard.
Supporters de yoles
L'ivresse de la victoire chez les supporters de la principale yole du Marin. ©JC Samyde
La troisième étape Prêcheur /Schoelcher (mardi 31 juillet 2018), a été l’occasion pour Brasserie Lorraine/Sara/ Énergie Nouvelle de remporter une première victoire. Une victoire que l’équipage a bâti en naviguant dans un premier temps très au large dans la baie de Saint-Pierre et dans un second temps, la configuration de la baie du Carbet lui a permis d’être parmi les yoles de tête où l’on retrouvait le leader Ufr/Chanflor qui a choisi une option intermédiaire.

C’est à Schoelcher que les Marinois ont pris la direction des opérations. Ils vont déposer Ufr/Chanflor qui a eu du mal à porter sa voile de 50m2 environ, dans le gros temps. Le vent soufflait d’une intensité de 3 à 4 voire des rafales à 5 sur l’échelle de Beaufort par moment (de 11 à 21), nœuds soient entre 20 à 38 km/heure.
Les Marinois moins voilés ont su mieux maîtriser leur embarcation. Ils s’imposent dans le temps de 2 heures 52 minutes et 26 secondes devant Ufr/Chanflor et l’étonnante yole sans sponsor Ay Douvan de Sainte Anne qui réalise un bon début de tour. Avant la quatrième étape de ce mercredi (1er août), entre Schoelcher et Anses d’Arlet avec le rocher du Diamant à laisser à bâbord, Ufr/Chanflor possède 10 minutes et 14 secondes sur Brasserie Lorraine/Sara/Énergies Nouvelles. Établissement Rosette/Orange qui a coulé lors de cette 3e étape, est 3e à 32 minutes et 21 secondes. Ay Douvan 4ème à 41 minutes et 35 secondes.

La suite de la compétition la plus populaire de notre île, promet d’être passionnante jusqu’à l’arrivée à Fort-de-France dimanche prochain.