publicité

Trafic de cocaïne : des peines de 2 à 9 ans ont été requises 

Troisième et dernier jour de procès ce jeudi 11 octobre des huit hommes soupçonnés d'avoir fait passer de la cocaïne entre la Martinique et la France de janvier à août 2016. Le Ministère public a requis des peines de 2 à 9 ans assorties d'amendes conséquentes.

© Martinique 1ère
© Martinique 1ère
  • Franck Edmond-Mariette - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le , mis à jour le
Pour ce dernier jour de procès, les plaidoiries ont commencé ce jeudi matin (11 octobre) avec celle du Ministère public. Ainsi, la représentante du procureur de la République a surtout voulu démontrer le rôle et l'implication de chacun des individus dans ce qu'elle qualifie de "réseau organisé et correctement constitué". 
 

L'organisateur, le bras droit, le policier, le passeur


Elle a requis des peines de 2 à 9 ans avec des amendes conséquentes, mais aussi des peines assorties de sursis pour certains individus. Les peines les plus sévères de 7 et 9 ans ont été demandées pour l'organisateur, le bras droit, mais aussi le policier de la PAF (7 ans).  Dans la suite des plaidoiries de la défense, les avocats ont tenter de minimiser l'implication de leur client. Ils ont pointer du doigt certaines "incohérences de la procédure" et notamment la zone d'ombre concernant l'arrivée de la drogue à Orly. 

Le délibéré du tribunal correctionnel de Fort-de-France d'abord attendu pour jeudi après-midi (11 octobre) devrait finalement être rendu vendredi matin 10h (12 octobre). 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play