La tragédie d'André Aliker racontée aux plus jeunes

histoire
Jeunes
L'histoire d'André Aliker racontée aux plus jeunes. ©Martinique la 1ère
Dans le cadre de son programme culturel en direction de la jeunesse, la CTM a rendu un hommage à André Aliker (mardi 15 janvier 2019), à Fort-de-France. Un moment d'histoire en présence entre autres, de Georges Aliker neveu du journaliste assassiné.
La Collectivité Territoriale de Martinique (CTM), a rendu un hommage à André Aliker, dans le cadre de son programme culturel en direction de la jeunesse. Hommage marqué par la présence de près de 600 lycéens (mardi 15 janvier 2019) à la salle Aimé Césaire de Tropiques Atrium à Fort-de-France.
"Cette action de transmission et de partage de la mémoire, en direction des lycéens", indique la CTM, s'est déroulée en deux parties. D'abord la projection d’un documentaire de Martinique la 1ère sur l'affaire Aliker et le contexte social des années 30 en Martinique, puis un échange avec en particulier, la participation de Georges Aliker neveu du journaliste assassiné.

Je connais le lycée mais vraiment pas l’histoire d’André Aliker
(Nathan, élève de Terminale)

André Aliker était directeur de publication du journal "Justice", l'organe du Parti Communiste Martiniquais (PCM). Militant communiste lui-même, il fut assassiné le 11 janvier 1934. Son corps fut retrouvé ligoté, le lendemain sur la plage de Fonds Bourlet à Case-pilote. (Réécoutez le reportage en raido de Ronan Bonnec.

L'affaire Aliker racontée aux plus jeunes

Une affaire qui bouleversa la Martinique d’alors et qui interpelle la jeunesse d’aujourd'hui. "Je connais le lycée mais vraiment pas l’histoire d’André Aliker", admet Nathan un élève de terminale.