Transat Jacques Vabre : les premiers passent les marques de parcours et sont en route directe vers la Martinique

voile
61965c97825e8_bateau-exte.jpg
Voile - transat Jacques Vabre - Duo - Sailing - onboard - skipper photographer ©Maxi Edmond de Rothschild
Pour les trimarans les plus rapides le sprint final jusqu’à la Martinique est entamé. Au 10e jour de course, jeudi 18 novembre 2021, le Maxi "Edmond de Rothschild de Franck Cammas et Charles Caudrelier" est toujours en tête. Les multicoques de 50 pieds atteignent leur marque de parcours.

Avec 35 nœuds affichés sur le compteur de vitesse, le Maxi Edmond de Rothschild avale les milles en direction de leur seconde marque de parcours, San Pedro et San Paulo, qu’ils devront laisser à bâbord avant de mettre cap vers la Martinique.

61965414e520d_cartographie2.jpg
Positions du jeudi 18 nov. - 14h00 (FR) ©Transat Jacques Vabre

Le défi pour les premiers sera de négocier un second passage de zone de convergence intertropicale qui semble encore peu stable et pourrait bien les faire ralentir sur le dernier tronçon du parcours.

Dans le viseur des Ocean Fifty, lancés depuis hier sur un bord de vitesse vers Fernando de Noronha, les multicoques de 50 pieds atteignent leur marque de parcours.

6193b94f489cf_sans-titre-1.jpg
PRIMONIAL - Sebastien Rogues / Matthieu Souben ©MurielVDB

60 milles derrière Primonial, toujours en tête au classement de ce matin, la deuxième place est disputée par trois duos, Koesio, Leyton et Solidaires en Peloton -
ARSEP.

Pour les Imoca, la première place du classement est conservée par LinkedOut qui creuse l’écart avec ses deux concurrents proches, Charal et Apivia. Les 60 pieds n’ont pour l’instant pas été trop ralenti dans la zone de convergence intertropicale, mais attention tout de même à cette activité nuageuse qui s’étale encore sur 250 milles devant leurs étraves.

Du côté des Class 40,  la flotte doit laisser l’île de Sal, au nord-est du Cap Vert, à tribord, marque de leur parcours. Les options sont multiples. Pour les premiers, le choix est au sud car faire du tribord trop tôt pourrait les ralentir. 

À noter l’abandon de HBF - Reforest’action. Le duo Kito de Pavant et
Gwen Gbick a vu son bout-dehors exploser sous la pression du gennaker
alors qu’il naviguait à 20 nœuds.

Au classement de ce jeudi, le bateau "Groupe G2C Martinique d'Eric Baray et de Jean-Edouard Criquioche occupe la 37e position.