Le transport en commun doit reprendre progressivement du service en Martinique 

transports
transports en commun de Martinique
Quelques réseaux de transport de Martinique. ©SudLib & Martinique la 1ère
Les transports en commun devraient reprendre progressivement du service sur l'ensemble de l'île à compter de la semaine du 11 mai 2020, c'est l'annonce faite par Martinique Transport. Des aménagements seront mis en place aux gares, dans les navettes et les bus.
Depuis plusieurs jours, les réunions par visioconférence s'enchaînent et la reprise se prépare activement. Ainsi, Louis Boutrin, le 1er vice-président de Martinique Transport, l’autorité organisatrice des transports pour la Martinique, annonce une reprise progressive sur l’ensemble du réseau à savoir Nord caraïbe, Nord Atlantique, SudLib, les Vedettes Tropicales, Mozaïk et le Transport Collectif en Site Propre (TCSP).

Tout reprendra de manière progressive afin de répondre aux obligations sanitaires et aux prescriptions du Premier ministre.

Nous sommes aujourd’hui en attente des décisions des délégataires, mais également des coopératives qui concernent le Nord Atlantique et le Nord Caraïbes qui doivent consulter les instances paritaires et les représentants du personnel.

Dès lors qu’ils vont le faire, ils vont nous communiquer la date exacte de reprise et nous serons en mesure de la communiquer, de notre côté, aux usagers.

Mais ce sera de manière progressive, explique-t-il.


Le port du masque sera obligatoire pour les usagers de plus de 11 ans et la distanciation physique sera de mise dans les gares routières et à l'intérieur des bus et des navettes maritimes. L'autorité fait appel au civisme de chacun afin que ces règles sanitaires soient respectées de tous. 
Bateaux des navettes maritimes
Bateaux des navettes maritimes dans la baie de Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
Certains délégataires ont d'ores et déjà commencé à s'organiser afin d'accueillir les usagers dans le courant de la semaine du 11 mai 2020. C'est le cas des Vedettes Tropicales qui assurent les liaisons maritimes entre Fort-de-France, les Trois-Îlets et Case-Pilote. Le cas également de SudLib qui opère sur l'ensemble des communes du sud de l'île. 
 

Des rotations en service minimum


Selon le gérant des Vedettes Tropicales , la reprise sera effective en cours de semaine. "À mon avis on est plus sur une reprise mercredi que lundi", selon Charles Conconne, le gérant des Vedettes Tropicales. Toutes les destinations seront desservies, cependant il ne sera pas question de rotations toutes les demi-heures comme cela se fait habituellement, mais en service minimum le matin, l’après-midi et le soir. 

De plus quelques aménagements seront mis en place. 

On a installé une rampe d’accès pour les passagers pour éviter qu’il y ait trop de contacts avec les marins. Généralement sur certains pontons comme à l'Ase Mitan ou à l'Anse à l'Âne où les pontons sont un petit peu plus hauts, les matelots aident les clients à monter ou à descendre. Pour faciliter l’accès et éviter les contacts, on a installé des rampes à l’entrée des bateaux pour que les passagers puissent entrer et sortir du bateau plus facilement.

On a mis en place pour les équipages tous les produits nécessaires à leur sécurité, masque lunettes gants et autres produits.

De plus on fera une désinfection des bateaux avec un produit spécifique tous les jours, assure le gérant.

Bus réseau SudLib à la gare
Les bus du réseau du SudLib à la gare. ©Communication SudLib
Pour le réseau SudLib, le redémarrage sera progressif avec plusieurs dates clés. 

On devrait, je parle au conditionnel, démarrer les lignes intercommunales, entre les communes jeudi prochain [NDLR 14 mai 2020].

Et on devrait pouvoir démarrer tout le réseau sur l'ensemble des lignes du sud à partir de lundi 18.
Ce sera un réseau où toutes les lignes et tous les quartiers seront desservies toutefois l'offre sera moindre qu'elle ne l'est actuellement.
Certains horaires ne seront pas assurés. Il y aura une altération de l'offre à hauteur de 30% jusqu'à ce qu'on puisse monter en puissance.
Le gouvernement a prévu que les réseaux de transport puissent au fur et à mesure adapter leur offre et atteindre une offre à 100% à partir de début juin, explique Patrice Nelide, directeur général adjoint SudLib. 
 

La fin de l'achat de titre à bord


De plus, un gros changement devrait bouleverser les habitudes des usagers du sud. Alors même que 70% d'entre eux achètent leur titre de transport à bord du bus auprès du conducteur, cela ne sera désormais plus possible. 
Bus
Bus de la société "SudLib". ©Martinique la 1ère
 

Le réseau n'est pas gratuit. Simplement, on modifie les traditions et les modalités de vente. Elle ne sera plus possible à bord, mais dématérialisée.
C'est-à-dire que Martinique Transport fera l'effort d'offrir à chacun des clients, ceux qui n'en ont pas encore, des cartes sans contact qui permettent de recharger un certain nombre de voyages.
Le rechargement ne peut se faire qu'en agence ou sur notre boutique en ligne sur internet. On demandera à nos clients de changer leur habitude de consommation, insiste-t-il. 


À bord, des affiches préciseront aux clients là où il doit s'asseoir puisque le nombre de places sera limité dans le bus afin de respecter la distanciation. Les espaces qui reçoivent du public et le personnel devraient être nettoyés deux fois par jour par une entreprise spécialisée. De plus, les conducteurs devraient également être équipés de "solution hydroalcoolique, de masque, de gants, de lingettes, de visières" fournis par l'entreprise afin de se protéger. 
 

Une "reprise différée" sur le centre


Concernant le Réseau Mozaïk et le Transport Collectif en Site Propre (TCSP), c'est par un communiqué de presse en date du 8 mai 2020 et signé Groupement Momentané d’Entreprise Ensemble pour Mozaïk que l'information a été donnée. Ainsi, afin garantir la sécurité de tous, la reprise sur le réseau Mozaïk serait différée. 
Bus CFTU
Le parking des bus de Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
 

À ce jour, les entreprises du réseau ne disposent toujours pas, et malgré les propositions formulées depuis la mi-mars, de réponses attendues de Martinique Transport et des services de l’Etat sur la prise en charge des surcoûts, sur l’accompagnement au regard du respect de la distanciation sociale ainsi que sur la validation des process de désinfection.

En conséquence, et dans l’attente de la construction des réponses aux besoins de sécurisation liés au contexte, le transport ne pourra pas être opérationnel dès ce lundi 11 Mai, indique le document.


Les transports en commun de Martinique sont à l'arrêt depuis le début du confinement (17 mars 2020). 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live