Transport dans le centre : le vice-président de Martinique Transport est excédé par "l'héritage" de la CFTU

transports
Louis Boutrin
Le vice-président de Martinique Transport (Louis Boutrin, chemise banche) au milieu des salariés de l'ex CFTU. ©Martinique la 1ere
Martinique Transport récupère le réseau de transport des villes du centre mais le parc des bus serait dans un état qui retarde son exploitation. C'est le constat de Louis Boutrin, vice-président de Martinique Transport, excédé par cette situation qu'il déclare découvrir.
Au 1er août 2020, Martinique Transport remplace la CFTU pour exploiter le réseau de transport du centre de la Martinique. Comme chacun peut le constater, rien ne se passe comme prévu.

"Le service sera interrompu les samedi 1er et dimanche 2 août 2020, en raison notamment des rencontres devant se tenir entre les personnels et les nouveaux employeurs, et des opérations de transferts des matériels roulants", prévient Alfred Marie-Jeanne, président de Martinique Transport  le 31 juillet 2020. Il annonce dans le même temps une gratuité sur toutes les lignes pendant le mois d'août.

"Des ajustements seront effectués de manière progressive sur l’ensemble du réseau, pouvant entraîner des perturbations au cours des prochains jours", ajoute-t-il.

Nous y sommes, ce (4 août 2020), les usagers sont toujours sans bus ni TCSP.
Usagers des transports
Usagers espérant l'arrivée d'un moyen de transport dans les villes du centre. ©Martinique la 1ere

Une convention tripartite


Martinique Transport a résilié la délégation de service public de la CFTU (Compagnie Foyalaise des Transports Urbains). Ce changement se traduit par un acte juridique, qui s’appelle une convention tripartite entre l’ancien employeur, qui a signé, le nouvel employeur, qui a aussi signé, et maintenant c'est au tour des salariés d'apposer leurs signatures afin que ces contrats de travail soient transférés. 

"Quand il y a une résiliation de service public ça se passe bien ailleurs. Il vient d’y en avoir une à Nice, ça s’est passé convenablement...dans un pays normal. (...) Mais force est de constater qu’ici (en Martinique, Ndlr), ça ne fonctionne pas parce qu’il y a toujours des relents politiciens derrière", s'insurge Louis Boutrin.

Le vice-président de Martinique Transport se contient à peine lorsqu'il apprend que les bus ne sont pas tous en état de marche.
 

Nous sommes en train de découvrir que sur la cinquantaine de bus pour le service, il y en a à peine 15 qui sont en état de fonctionner.

Louis Boutrin, vice-président de Martinique Transport


Il contient sa colère mais menace de faire des révélations qui promettent d'être croustillantes.
 

Le moment venu, je prends l’engagement et c’est un engagement personnel (…) Je vais vous donner les salaires des cadres de la CFTU, et vous serez surpris. Et le préfet lui-même, sera surpris parce que ça dépasse son salaire mensuel. Je n’en dis pas plus pour l’instant. 


En attendant ces révélations, le projet de reprise du réseau du centre, comprend "de nouveaux véhicules à compter du mois de septembre 2020, "pour une transition progressive vers un service de qualité", affirme Martinique Transport. En son temps, la CFTU présentait à peu près la même ambition.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live