Trinidad et Tobago en deuil après le décès de Singing Sandra, chanteuse légendaire de calypso

océan atlantique
Singing Sandra
Trinidad et Tobago en deuil après le décès de Singing Sandra, chanteuse légendaire de calypso ©RS

Singing Sandra dont le vrai nom est Sandra des Vignes-Millington est décédée à 64 ans. Chanteuse de calypso engagée, elle est la seule femme à avoir remporté à deux reprises la couronne de Monarque de Calypso. Dans ses chansons Singing Sandra a milité pour les pauvres et pour les femmes.
 

À Trinidad et Tobago, la jeune génération de chanteurs de calypso l’appelaient Mother, Maman. Singing Sandra encourageait et guidait les nouveaux talents, surtout les artistes féminines.

Son décès, le jeudi 28 janvier 2021, a fait la une de toutes les médias de la Caraïbe. Le monde politique de Trinidad et Tobago lui a rendu hommage ainsi que les calypsoniens de la région.

Elle a laissé une marque indélébile de mentor. Elle sera toujours une maman pour moi.

Olafunji, chanteur de soca.

 

Fay Ann Lyon
La chanteuse Fay Ann Lyons-Alvarez ©facebook

 

On a perdu notre reine, notre mère. On ne trouve personne d'aussi naturelle et  tellement africaine. Elle m’encourageait à rester authentique.

Fay-Ann Lyons-Alvarez, chanteuse de soca.

 

Alison Hinds
Alison Hinds, chanteuse de Barbade. ©facebook

 

Quand on était avec elle on apprenait toujours quelque chose.

Alison Hinds, chanteuse de soca de Barbade.

 

Une vie difficile

 

Sandra des Vignes est née en 1957 à East Dry River, Laventille, quartier défavorisé de la capitale Port-of-Spain. Sa voix a été révélée dans l’Eglise Baptiste qu’elle fréquentait avec sa famille.

Issue d’un milieu modeste, Sandra a quitté l’école à l’âge de 15 ans, elle a enchaîné des petits boulots avant d’être repérée par un découvreur de talent, proche du chanteur légendaire, le Mighty Sparrow. Ce dernier est devenu son mentor.

C'était quelqu’un de précieux, remplie d’un sens de l'humour. Nous avons beaucoup rit ensemble. C'était une très bonne artiste.

Slinger Francisco, the Mighty Sparrow.

 

Mighty Sparrow
Slinger Francisco, the Mighty Sparrow ©twitter

 

Singing Sandra s'impose

 

En 1999 et en 2003, elle est couronnée Monarque de Calypso de Trinidad et Tobago. Elle est l’unique femme à remporter ce titre à deux reprises, l’une des rares à s’imposer dans un secteur dominé par les hommes.

La légendaire Calypso Rose n’a gagné ce titre qu’une seule fois en 1978.

Calypso Rose
Calypso Rose ©twitter

Singing Sandra était la voix des marginalisés et les oubliés. Elle a tourné le dos au succès commercial en faveur des chansons qui militaient pour les droits des pauvres et les femmes.

Dans sa chanson Voices from the Ghetto, les Voix du Ghetto, elle évoque les mères de famille, des femmes plus solides que des murs de béton, en sanglots, les têtes entre les mains, parce que leurs filles avaient attiré l’attention des dealers de drogue et pour leurs fils incarcérés pour des homicides.

Son tube Die With My Dignity, Mourir avec ma Dignité parlait d’une femme qui cherchait du travail pour aider sa famille. Son employeur potentiel lui avait demandé d'avoir des relations sexuelles avec lui en échange d’un poste.

On veut voir, toute ton anatomie. On veut voir ce que ton médecin n’a même pas vu. On veut que tu fasses des choses que ton mari n’a jamais demandé. Ils peuvent garder leur argent, je vais protéger mon intimité et mourir avec ma dignité.

Die With My Dignity de Singing Sandra.

 

Singing Sandra est montée sur toutes les scènes de la Caraïbe y compris Reggae Sunsplash à la Jamaïque. Elle a été invitée dans des concerts organisés par la diaspora caribéenne en Amérique du Nord.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live