Trois équipages martiniquais engagés dans la St-Barth Cata Cup

voile saint-barthélémy
Saint-Barthélémy accueille la 8ème édition de la St Barth Cata Cup
Guillaume Dabreteau et Mike Giacometti, équipe de la Martinique à la St-Barth Cata Cup ©ALAINPHOTOGRAPHIE.COM
Saint-Barthélemy sera le terrain de jeu du catamaran de sport. Ce jeudi (19 novembre), la St-Barth Cata Cup accueille des coureurs professionnels et amateurs venus se mesurer sur quatre jours de régate. Parmi eux, il y a trois équipages de la Martinique, habitués à ce rendez-vous nautique.

C'est devenu en quelques années un événement sportif de référence dans le monde de la voile du catamaran de sport et plus particulièrement dans celui des Formule 18 (F18). Ces catamarans de 5,5 mètres de long, capables de fuser à 25/30 nœuds (près de 50 km/h) se sont imposés ces dernières années comme la série phare de la discipline. Du coup, la Cata Cup de St Barth accueille, à partir de ce jeudi (19 novembre), une nouvelle fois de grands noms de la voile avec un plateau 2015 étoffé chez les F18.

Il y a le duo breton Gurvan Bontemps/Benjamin Amiot, vice-champion du monde 2014. On retrouve aussi des spécialistes de la course au large comme Sam Goodchild, jeune navigateur britannique qui vient de boucler la Transat Jacques Vabre avec une 7e place ou encore Yvan Bourgnon qui, entre autre fait d'armes, a terminé en juin dernier son Tour du monde en solitaire sur un petit catamaran de sport sans habitacle et sans GPS. Il avait fait escale en Martinique en décembre 2013. Tous sont désormais attirés par ce rendez-vous qui clôture la saison en beauté mais qui assure surtout une compétition de haut niveau sur un plan d'eau des plus agréables. 

Professionnels et amateurs sur le même plan d'eau

Douze nationalités sont représentées cette année, auxquelles on peut rajouter les compétiteurs régionaux. Ces équipages amateurs éclairés ou compétiteurs plus assidus sont venus se mesurer à ce gratin de la voile. Sept binômes de Saint-Barthelemy, deux de Saint-Martin, trois de la Guadeloupe et trois de la Martinique relèvent le défi. Pour la plupart, ce sont des fidèles depuis les premières éditions. 

Guillaume Dabreteau et Mike Giacometti représentent le WIND Force du Robert. Patrick Molinard fait équipe cette fois-ci avec Pascal Médina du Club Nautique de Schoelcher. Le dernier duo est mixte : Bérengere Kieffer (Schoelcher) avec cette année comme équipier Valentin Marchais qui lui, vient du CSBF en Guadeloupe. Leurs objectifs ne sont pas de monter sur le podium, d'ores et déjà acquis aux professionnels de la discipline. Mais figurer dans le premier tiers de la flotte serait déjà une belle satisfaction. Ils veulent aussi rivaliser avec leurs camarades de l'île sœur et tenter de terminer meilleur équipage antillais de l'édition 2015.
Patrick Molinard et Pascal Médina équipage de la Martinique à la St Barth Cata Cup
Patrick Molinard et Pascal Médina équipage de la Martinique à la St-Barth Cata Cup ©ALAINPHOTOGRAPHIE.COM
Ce jeudi (19 novembre), 106 coureurs s'aligneront sur la ligne de départ. La première régate est à 14 heures au départ de la plage de Saint-Jean. En fonction des conditions météo, les organisateurs vont affiner les parcours autour de l'île. Jusqu'à dimanche, les cinquante-trois équipages devraient se mesurer sur 5 à 7 manches selon les conditions de vent, avec un traditionnel tour complet de l'île prévu samedi (21 novembre). Cette manche comptera double pour le classement général. Reste à savoir qui sera le plus régulier et le plus tacticien pour remporter la 8e édition, après Franck Cammas en 2013 et Morgan Lagraviere en 2014.
Berangère Kieffer (Martinique) et Valentin Marchais (Guadeloupe)
Berangère Kieffer (Martinique) et Valentin Marchais (Guadeloupe). ©ALAINPHOTOGRAPHIE.COM