martinique
info locale

Trop de violence sur les stades martiniquais, les arbitres déposent le sifflet !

football
Stade de Football
Match de football Golden Lion-Golden Star (14 avril 2018 à Saint Joseph). ©Martinique La 1ère
Les arbitres de football ont déposé leur sifflet. Ils ne seront pas sur les terrains pour toutes les compétitions de la saison. Ils exigent de la ligue de football des sanctions plus sévères pour les auteurs de violence envers les arbitres.
25 arbitres ont déposé leur sifflet jusqu'à la fin de saison, pour toutes compétitions confondues (championnat, coupe de Martinique et Mutuelle de Mare Gaillard).

L'UNAF (Union Nationale des Arbitres de Football) a publié,  mardi 2 mai, un communiqué dénonçant les agressions sur les terrains. Le samedi 28 avril 2018 au stade Louis Achille, Loick Gros-Désirs a été agressé au cours d'un match opposant L'excelsior à l'Us Marinoise. L'ambiance est très tendue autour des "hommes en noir" et des officiels au cours de ces dernières semaines. 

Les arbitres demandent que la radiation soit prononcée pour les joueurs auteurs d'agressions physiques. Ils exigent que la LFM (Ligue de Football de Martinique) reprenne en mains le dossier Matinda/Moufflet. Le joueur n'ayant toujours pas été jugé, et faisant à nouveau partie d'une association sportive.

De plus, faisant le constat que les victimes directes de ces agressions, sont des jeunes arbitres, l'UNAF et ses adhérents tiennent à mettre l'accent sur la protection de la jeunesse et la relève des hommes en noir.

Henri Orlé


Publicité