L'UDI Martinique fait sa rentrée et critique à tout-va

politique
UDI Martinique
les instances locales de l'UDI attendent la mi décembre pour se positionner sur les européennes de mai 2019 ©@MauriceViolton
L'UDI Martinique a effectué sa rentrée politique dans un hôtel de la périphérie foyalaise. L'occasion pour le mouvement présidé localement par Philippe Petit de prendre position sur l'actualité sociale en France et en Martinique, sur fond d'élections européennes à venir.
C'est un Philippe Petit débordant de dynamisme qui a pris la parole pour cette conférence de rentrée (mercredi 14 novembre 2018). Il a d'abord rappelé le lien entre son Mouvement Libéral Populaire et l'Union des Démocrates Indépendants (UDI), de Christophe Lagarde.

Le MLP demeure le relais en Martinique, de l'UDI. Les valeurs n'ont pas changées pour les centristes : il faut garder un cap libéral et humaniste, favorable à la construction d'un vrai bloc européen fort.

Une incurie politique qui renforce l'image d'une "Martinique en dêche"


L'actualité locale a été passée en revue avec ce conflit qui perdure sur le réseau Mozaïk. L'UDI Martinique ne comprend pas cette notion de droit de retrait mise en avant pour cette grève. Philippe Petit demande que tout le monde se mette autour d'une table afin créer un service minimum lors de ce type de grève. 

Certaines mesures présidentielles ont rendu illisible le discours européen du président Macron (Philippe Petit)


Le thème de l'Europe très présent lors des échanges avec la presse. Le président de l'UDI a d'ailleurs mis en avant le discours pro-européen d'Emmanuel Macron, notamment lors des commémorations du 11 novembre dernier et des 100 ans de l'Armistice.

"Malheureusement, ce discours de la paix et de la construction européenne est gâché par les mesures gouvernementales", jugées comme de véritables attaques contre les français à travers un pouvoir d'achat qui se réduit en peau de chagrin.

Philippe Petit l'a dit : il soutiendra la contestation des gilets jaunes, car la France est devenue championne du monde des taxes, selon lui, avec 47% des revenus qui repartent vers Bercy. L'UDI Martinique attendra encore de savoir ce que les instances nationales du parti décideront avec leurs homologues de La République En Marche en vue des européennes de mai prochain. Christophe Lagarde devrait prendre position le 15 décembre 2018. L'idée d'une liste 100% UDI n'est pas à exclure.