Une antenne permanente du RAID en Martinique pour assurer la protection des citoyens

sécurité
RAID
Une antenne permanente du RAID sera basée en Martinique pour assurer la protection des citoyens. ©flickr
Le Ministère de l’Intérieur doit signer un contrat de sécurité intégrée avec la ville de Fort de France mercredi 16 mars 2022, par l'intermédiaire de Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique et de Didier Laguerre, maire de Fort de France. L’objectif est de protéger les citoyens contre toutes formes de violence.

Une antenne permanente du RAID, l’unité d’élite de la police nationale, sera installée en Martinique d’ici à la fin 2022.  Le RAID intervient surtout dans la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.

Ainsi, à travers des opérations planifiées et menées conjointement entre la police nationale et la police municipale, l’État veut s’engager dans la lutte contre le trafic de stupéfiants et d’armes.

Trente-cinq cameras de vidéo-surveillance seront aussi déployées autour de Fort de France.  

Les membres d’un nouveau "bataillon de prévention" seront mobilisés pour aider les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société.

Afin de protéger les femmes, victimes des violences, un accueil dédié sera inauguré au sein de l’hôtel de police.  

Didier Laguerre, maire Fort de France, Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique
Didier Laguerre (deuxième à gauche) échange avec Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique sur les modalités de sécurité pendant la période du Carnaval. ©twitter préfecture

Une collaboration avec la ville de Fort de France

Pour sa part, la ville de Fort de France s’engage à renforcer les moyens de la police municipale, dont les agents ont fait grève en 2021 pour dénoncer une absence de sécurité dans leurs locaux et un manque d’équipements.

La mairie va également lutter contre les nuisances sonores et amplifier les opérations de médiation aux abords des établissements scolaires. 

La ville s’engage à faire face au problème d’errance qui, depuis 20 ans, ne cesse d’augmenter.

Ce contrat de sécurité intégrée couvre la période 2022 à 2027.  Chaque année le CLSPD (Conseil Locale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) de Fort-de-France s'engage à évaluer l’efficacité de ce nouveau plan.