Une étude est menée en Martinique pour évaluer l’exposition des populations aux pollens et moisissures

santé
Madininair / air / prélèvement
Prélèvements divers effectués par un agent de Madininair (image d'illustration). ©madininair.fr / DR
Madininair procède en ce moment à des prélèvements de pollens et de moisissures dans l’air ambiant, au centre, au nord et au sud de la Martinique (à Fort-de-France, au Robert et au Saint-Esprit). Cette étude prévue sur un an, a pour objectif d"évaluer leurs impacts sur la santé" de la population.

Depuis le mois d’avril 2021, Fort-de-France, Saint-Esprit et le Robert accueillent le matériel de Madininair, pour des prélèvements dans l’air que nous respirons. Cette étude exploratoire prévue sur un an, vise à "mieux connaître les pollens et les moisissures présents sur notre territoire, afin de mieux évaluer leurs impacts sur la santé".

La présence de ces polluants biologiques dans l’air est peu étudiée en Martinique.

Or les effets sanitaires potentiellement associés aux pollens et moisissures sont nombreux : rhinite allergique, asthme, etc.

 

Dans un rapport d’expertise datant de novembre 2017, l’ANSES a relevé que les données disponibles dans les départements et régions d’outre-mer ne permettent pas d’évaluer précisément l’exposition des populations aux pollens et moisissures.

(Madininair)

 

En Martinique, l’Agence Régionale de Santé et la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement ont inscrit dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement 3, la réalisation par Madininair de ces mesures.

Les 3 sites ont été choisis par un comité d’experts, "en prenant en compte la répartition de la population, la biodiversité végétale et les conditions climatiques". Les prélèvements réalisés chaque semaine sont ensuite envoyés au Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) pour analyse précise Madininair.

Un rapport devrait être publié au premier semestre 2022, après la collecte et le traitement des données.