Une prorogation de l'état d'urgence sanitaire est envisagée en Martinique jusqu'au mois de mars 2022

coronavirus
Ambulance devant hôpital
Ambulance devant les urgences de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
Le projet de loi sur le pass vaccinal sera présenté en conseil des ministres dès ce lundi 27 décembre 2021, et devrait être soumis au Parlement dans la foulée. En plus de l’obligation vaccinale, ce texte contient des mesures spécifiques pour la Martinique. Il prévoit la prorogation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au mois de mars 2022.

Il y a quelques mois face à la 4e vague de covid-19 particulièrement meurtrière, le gouvernement avait décidé de prolonger l’état d'urgence en Martinique jusqu’au 31 décembre.

Le territoire enregistre plus de 500 cas de contaminations de covid-19 par semaine. La 4e vague n’est jamais descendue en dessous du seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants, observe le gouvernement. Ainsi, dans son projet de loi sur le pass-vaccinal, il veut en profiter pour proroger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 mars 2022 en Martinique.

Pourquoi l'état d'urgence sanitaire ?

L’état d’urgence sanitaire permet notamment au préfet de prendre des mesures restrictives pour lutter contre la propagation du virus. Des mesures telles que le couvre-feu, la fermeture de certains commerces ou le confinement.  

Il permet également aux professionnels dont l’activité est impactée par les mesures restrictives, de bénéficier d’une indemnisation. 

En octobre 2021, le ministre de la santé avait annoncé que les tests covid resteraient gratuits pour l’ensemble de la population tant que l’état d’urgence serait en vigueur. Une décision qui sera également prise dans la continuité. 

Le texte prévoit "qu’en cas de déclaration de l’état d’urgence sanitaire dans une autre collectivité ultramarine avant le 1er mars 2022, cet état d’urgence s’appliquera également jusqu’au 31 mars 2022".

L'île de La Réunion est aussi concernée par la prolongation de l’état d’urgence.