Une saison cyclonique 2021 active selon les prévisionnistes

océan atlantique
Trajectoires des 30 tempêtes et ouragans de 2020
Les trajectoires des 30 tempêtes et ouragans de 2020, la saison la plus active jamais enregistrée. ©noaa

Le premier juin 2021 annonce le début de la saison cyclonique.  Selon les conditions climatiques actuelles, les experts estiment qu’il y aura entre 12 et 30 tempêtes tropicales dans la région dont 3 ou 5 qui se transformeront en ouragans majeurs.

Les scientifiques du NHC, le centre cyclonique basé à Miami, prévoient une saison cyclonique active pour le bassin caribéen. Le phénomène El Niño qui aide à disperser les tempêtes tropicales est absent. La Niña qui favorise la création des ouragans, risque de prendre sa place.

À la Dominique, un pays souvent visé par les cyclones, les météorologues ont déjà mis en garde la population.

Nous attendons les températures plus élevés que d’habitude dans l’Océan Atlantique. Les températures plus chaudes à la surface de la mer provoquent la naissance des tempêtes.  En plus, les alizés sont plus faibles et les vents près de l’Afrique de l’Ouest sont favorables au développement des cyclones.

Marshal Alexander, Météorologue.

 

NOAA 2021 cyclones prévisions
©noaa

 

Moins catastrophique qu’en 2020

 

La saison cyclonique de 2020 a été la plus active jamais enregistrée. 30 tempêtes ont été nommées. La liste des noms a même été épuisée. Pour terminer la saison, il a fallu basculer sur l’alphabet grec. Plusieurs tempêtes se sont transformées en cyclones majeurs. L’Amérique Centrale a été particulièrement touchée.

2021 noms des cyclones
Les noms attribués aux tempêtes tropicales en 2021. ©noaa

Pour 2021, le nom Ana a été déjà été utilisé. Quelques jours avant le début de la saison, la tempête Ana s’est formée bien au nord de l’arc antillais. Elle s'est rapidement dissipée en mer.

En dépit de cette tempête précoce, les scientifiques du Centre Cyclonique National à Miami se veulent rassurants. La saison 2021 ne sera pas aussi intense.  

Cette prédiction va peut-être évoluer lors des six prochains mois, la durée de la saison cyclonique.

Les organisations s'activent

 

Le Centre Cyclonique National, NHC, à Miami est opérationnel. Le CDEMA, l’Agence Caribéen pour la Gestion des Urgences et des Catastrophes se prépare également.

Sur les réseaux sociaux, les messages pour inciter les caribéens à s'activer face à cette saison cyclonique, sont véhiculés par de nombreux musiciens et sportifs qui se sont constitués en ''disaster fighters'' (combattants des catastrophes).