L'union MIM et CSTM détruite après une altercation entre Bertrand Cambusy et Daniel Marie-Sainte

polémique
évènement precheur
La commémoration au Prêcheur a tourné court. ©Christine Cupit
L'hommage intitulé "Les résistances à l'esclavage, de l'Afrique aux Amériques" organisé par le MIM, le Palima et le CNCP à l'habitation Duchamps au Prêcheur ce mardi 22 mai a tourné court. Une violente altercation entre Daniel Marie-Sainte du MIM et Bertrand Cambusy de la CSTM a gâché la fête.
Ce rassemblement des patriotes pour la commémoration du 22 mai était censé se dérouler sous le signe de l'unité, mais visiblement les tensions entre le MIM et la CSTM ont pris le dessus.



Alors qu'Alfred Marie-Jeanne introduit par Daniel Marie-Sainte était sur le point de prendre la parole, Bertrand Cambusy s'est accaparé le micro. Le chef de file de la CSTM déplore que son syndicat n'ait pas été invité à ce rassemblement et qu'aucun hommage n'ait été rendu à Marc Pulvar. 
Bertrand Cambusy n'a pas hésité à traiter Daniel Marie-Sainte de "minable".



Interview de Bertrand Cambusy (22 mai 2018)

Dispute et coups


Des échanges vifs et houleux, des coups ont même été portés par les uns et les autres. La hache de guerre est définitivement déterrée entre le MIM et la CTSM.
Bertrand Cambusy tout comme Alfred Marie-Jeanne l'ont déclaré au micro. 
Le président de l'Exécutif a même rajouté que "l'amitié avec la ville du Prêcheur est également terminée". Alfred Marie-Jeanne a fait allusion à Marcellin Nadeau en lui disant "le Prêcheur ce n'est pas à vous, monsieur le maire". 

Ambiance discours Alfred Marie-Jeanne (22 mai 2018)

Aujourd'hui alors qu'ils étaient censés commémorer les résistances des ancêtres esclaves, celle des neg mawon comme Romain qui a joué du tambour dans la plantation de manioc malgré l'interdiction du béké. Un geste de résistance qui entraîna l'insurrection des esclaves à Saint-Pierre et au Prêcheur.

Mais malheureusement cette page de l'histoire semble avoir été relayée aux oubliettes par les luttes entre CSTM et MIM.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live