Les urgentistes et les policiers de Martinique se soutiennent face à la crise sanitaire

coronavirus
Policier et urgentistes
©Rs
Une marque de soutien mutuel en ces temps de crise sanitaire. En première ligne pour sauver des vies, les urgentistes du chum ont été applaudis hier (lundi 30 mars) par les policiers. Des applaudissements réciproques aux forces de l'ordre en charge du respect des règles de confinement.
Habituellement ces deux mondes professionnels se fréquentent peu et n'ont pas pour habitude de s'applaudir pour s'encourager.

Crise sanitaire oblige, les regards changent. D'un côté, les urgentistes du CHUM (centre hospitalier universitaire de Martinique) sont en première ligne pour sauver la vie des personnes infectées par le coronavirus, de l'autre les forces de l'ordre sont sur le pont pour faire respecter les règles de confinement. 

Hier (lundi 30 mars 2020) la visite de Guillaume Mauger le nouveau patron de la DDSP (Direction départementale de la sécurité publique) aurait été sans doute plus protocolaire sans crise sanitaire. 

Mais face à cette grande inconnue qu'est l'épidémie du coronavirus, face à ses ravages, ces deux corps de métier en première ligne pour mener de front cette bataille contre sa propagation se sont spontanément applaudis. 
©DR
Les Outre-mer en continu
Accéder au live