Les usagers de la CFTU et les gilets jaunes manifestent timidement à Fort-de-France

social
manifestations
Les deux mobilisations se sont partagées les rues du centre-ville de Fort-de-France. ©Cécile Marre
L’Association des Usagers des Transports de Martinique et l'Association des Consommateurs et des Citoyens de la Caraïbe ont manifesté leur mécontentement dans les rues de Fort-de-France ce samedi 24 novembre 2018. Deux mobilisations qui n'ont pas réussi à rassembler les Martiniquais.
Deux appels à manifester et deux mobilisations bien timides ce samedi 24 novembre dans les rues de Fort-de-France. 
 

Deux mobilisations distinctes 


D'un côté l’Association des Usagers des Transports de Martinique excédée par la grève des conducteurs du réseau Mozaïk depuis 15 jours a réuni une vingtaine de manifestants. "C'est déjà pas mal le nombre de personnes qui est là donc on les remercie. C'est vrai que ce n'est pas évident parce que beaucoup sont venus à pied. On espère une sortie de fin de conflit rapidement", précise Manuella Amable-Potiron, la présidente de l’UATM. Et de l'autre, l'ACCC (Association des Consommateurs et des Citoyens de la Caraïbe) qui proteste contre l'augmentation des taxes a quant à elle rassemblé une cinquantaine de personnes. 
Ils dénoncent l'injustice et appellent les Martiniquais à se mobiliser en rangs serrés. Face à la faible mobilisation, les manifestants avancent "la peur du syndrome de février 2009". Selon eux, "de nombreuses entreprises ont mis la clé sous la porte ce qui dissuaderait de nombreuses personnes à manifester".

La semaine dernière, la mobilisation n'avait pas réussi à rassembler les Martiniquais.Même s'ils ont des revendications communes, les deux mobilisations ont formé deux cortèges dans les rues du centre-ville de Fort-de-France.  "On n’a pas voulu se mélanger parce que l'association est apolitique, mais on comprend leurs revendications, mais on fait la part des choses", insiste Manuella Amable-Potiron.