Vaccination : quelle adhésion à la campagne de proximité ?

coronavirus
Vaccinodrome au Lamentin
Vaccinodrome au Lamentin. ©M. Violton

En matière de vaccination, si les chiffres augmentent sensiblement en Martinique, on est loin de l’immunité collective recherchée. Une nouvelle phase de vaccination de proximité accessible dès l’âge de 12 ans a débuté cette semaine.

L’opération est lancée avec les livraisons de doses dans les cabinets médicaux et dans les pharmacies. Les sages-femmes et les infirmiers libéraux pourront également vacciner.
Et dans cette nouvelle phase, le vaccin est dorénavant accessible dès l’âge de 12 ans. Cela concerne environ 34 400 jeunes de la tranche 12-18 ans selon l’INSEE. Avec cette ouverture, les autorités sanitaires espèrent une augmentation de la couverture vaccinale pendant la période des grandes vacances.

Les 12/18 ans vont-ils se faire vacciner?

Mais attention, tous les médecins ne font pas le vaccin. Certains d’entre eux estiment que les conditions ne sont pas réunies. 1 flacon c’est 6 doses…Pour éviter le gâchis, Ils devraient alors bloquer leur matinée voire leur journée pour vacciner 6 personnes au détriment des consultations traditionnelles. Cela reviendrait à dédier des journées à la vaccination puisque chaque patient ayant reçu une dose de vaccin doit être placé sous surveillance 15 minutes durant. Même chose pour les infirmiers libéraux. Seul ¼ de leur patientèle, réclameraient le vaccin, surtout les personnes âgées.

Vaccin
Les jeunes sont invités à se faire vacciner pour atteindre l'immunité collective mais pour l'heure, difficile de dire si cette invitation aura un écho favorable. ©KS

Alors les demandes vont-elles augmenter ? Les jeunes vont-ils participer à l’effort collectif ? Les autorités sanitaires, en tout cas, voient dans cette nouvelle phase de vaccination, une solution pour éviter une 4ème vague.