Vénérand Ragoo a donné son nom à l'anneau cyclable du Lamentin

cyclisme
Anneau cyclable / Lamentin
Dévoilement de la plaque de l'anneau cyclable du Lamentin, en présence de Vénérand Ragoo (au centre) et du maire David Zobda à droite. ©Daniel Bétis
Le Lamentin a décidé de baptiser son anneau cyclable du nom de Vénérand Ragoo. La municipalité met ainsi à l'honneur à la fois le cycliste, le dirigeant, l'entraineur, le président de clubs et le directeur sportif, infatigable promoteur de la petite reine.

Vendredi 12 Août 2022, l'anneau cyclable du stade Yves Adèle a été inauguré. Cet équipement sportif porte désormais le nom de Vénérand Ragoo.

Le dévoilement de la plaque a eu lieu en présence du maire, David Zobda et de plusieurs personnalités politiques, sportives et culturelles, dont le maire honoraire, Pierre Samot, le président du comité régional cycliste, Alfred Defontis et Josette Manin, en charge des sports à la Collectivité Territoriale de Martinique.

Anneau cyclable
de gauche à droite au 1er rang, le Maire David Zobda, Vénérand Ragoo et Roger Martial, au deuxième rang à droite Josette Manin, conseillère territoriale en charge su sport. ©Daniel Bétis

Le lamentin se veut une "capitale sportive"

Dans le cadre d'un projet de rénovation de ses infrastructures, la ville lamentinoise "accorde une place importante au sport" en particulier au cyclisme, par le biais de l’OMSL (Office Martiniquais du Sport et des Loisirs). Cette année encore, la commune a accueilli la dernière étape du tour international.

Alfred Defontis qui s'est exprimé au pupitre, n'a pas manqué de remercier la ville "pour cette action d’envergure".

 Des chantiers dans les tuyaux

Le maire de son côté, a donné un coup de chapeau "aux formateurs, bénévoles et personnes influentes qui, quotidiennement, se dévouent pour faire progresser le sport". David Zobda a aussi précisé les grandes lignes de sa politique de réhabilitation et de rénovation des infrastructures lamentinoises.

Il a émis le souhait "que cet anneau cyclable devienne populaire et soit un espace consacré à la préparation physique et à l’entrainement compétitif".

Il s’agit d’un panel d’équipements supplémentaires permettant à la structure au cœur de ville d’accueillir, football, volley-ball, basket Ball, badminton, handball, vélo dédié à la jeunesse. Le sport c’est une école de vie, de l'effort et du vivre ensemble.

David Zobda - maire du Lamentin

Après le discours inaugural, des trophées ont récompensé l'action de certaines acteurs de la vie sportive, dont Vénérand Ragoo bien sûr, qui a reçu son prix des mains du maire honoraire, Pierre Samot.

Pierre Samot
Le Maire honoraire Pierre Samot remet un trophée à Vénérand Ragoo ©Daniel Bétis

Vénérand Ragoo, un passionné 

Vénérand Ragoo a enfourché très tôt la bicyclette. "Pour apprendre à monter à vélo, les plus jeunes payaient les plus grands" se souvient-il, en évoquant quelques anecdotes de jeunesse au micro.

Après avoir réussi mon examen d'apprentissage pour l'usine de Petit Bourg à Rivière Salée, j'ai fait l'acquisition d'un vieux cadre chez un réparateur au bourg. Je me suis mis à construire mon vélo. J'ai bénéficié de l'aide du chef d'atelier. Une fois prêt, je faisais quotidiennement le trajet Lamentin - Rivière Salée. J'ai aussi eu un accident avec une mobylette. Le propriétaire m'a dédommagé. Cet argent a permis à mon père de m'acheter un vélo de course.

Vénérand Ragoo - coureur, dirigeant, créateur de clubs

A l'issue de sa première participation officielle à une course à l'insu de ses parents lors d'une fête patronale à Ducos, Vénérand Ragoo sera classé 7e. La semaine d'après, l'organisateur s'est rendu chez ses parents pour convaincre son père de laisser son fils pratiquer le vélo.

Cette histoire d'amour entre la bécane et Vénérand Ragoo se poursuit encore aujourd'hui.

Ragoo,  Martial et Monrapha
Ragoo, Martial et Monrapha, des coureurs qui ont gardé une amitié indéfectible ©Daniel Bétis