Vigilance Orange en vigueur en Martinique

cyclones
Vigilance Orange
©R.B
La Martinique est en vigilance orange après le passage de l’ouragan Maria. L’heure est actuellement à la reconnaissance mais des dégâts ont déjà été constatés : 50 000 foyers coupés d’électricité, 10 000 foyers privés d’eau potable, deux blessés légers sont à déplorer. 
La Martinique est en vigilance Orange pour vents violents, fortes pluies et orages et mer dangereuse à la cote. La décision a été prise ce mardi à 9 heures par les services de l'État. La prudence reste de mise.

L’ouragan Maria a frappé la Martinique dans la nuit de lundi à mardi. L’heure est actuellement à la reconnaissance mais des dégâts ont déjà été constatés : 50 000 foyers coupés d’électricité, 10 000 foyers privés d’eau potable et les télécommunications sont implantées. Cependant, seuls deux blessés légers sont à déplorer.
Dégâts sur la route
Dégâts sur les routes en septembre 2017 pendant la période cyclonique. ©C.Cupit

Les pluies restent fortes

Après être passé sur l'île de la Dominique, l'oeil de l'ouragan se situe à 140 km à l'ouest de la Guadeloupe. On enregistre de nombreuses inondations dans le nord de l'ile et De nombreuses inondations dans le nord de la Martinique et plus particulièrement la région de la Montagne Pelée. Les vents les plus violents ont soufflé à plus de 150 km/h sur le nord-est de l'île. On relève en moyenne 130 mm de pluies ces dernières 24h avec localement plus de 160 mm sur les reliefs. Les vents ont soufflé à plus de 120 km/h. Avec l'éloignement de MARIA, le vents commencent à faiblir mais les pluies restent fortes.

Renforcement du dispositif de secours et de sécurité pour les Antilles.


La Martinique devient le hub logistique pour la Guadeloupe et Saint-Martin en attendant l’évaluation de la situation en Guadeloupe. Dans l’après-midi, des effectifs de sapeurs-pompiers partiront de métropole pour rejoindre les Antilles françaises.
En fonction des opérations de reconnaissance effectuées, des renforts supplémentaires pourront être envoyés sur zone. L’arrivée du bâtiment Tonnerre prévue dans 4 jours permettra l’acheminement de très nombreux matériels et de génie militaire.  Dès que les conditions aériennes le permettront, d’ici 4 ou 5 heures, les moyens aériens de l’armée permettront d’acheminer des moyens matériels et humains vers la Guadeloupe et les îles du Nord.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live