publicité

La ville de Sainte-Marie inaugure la place Eugène Mona

Le quartier du Morne-des-Esses a profité de la fête patronale pour l'inauguration de la place Eugène Mona. La cérémonie a drainé de nombreux élus de tous bords politiques. Visiblement, la campagne des élections municipales a déjà démarré à Sainte-Marie.

 

Inauguration de la place eugène Mona, à Morne des Esses (Sainte-Marie) © Christine Cupit
© Christine Cupit Inauguration de la place eugène Mona, à Morne des Esses (Sainte-Marie)
  • Par Christine Cupit
  • Publié le
Bruno-Nestor Azérot est un homme politique très courtisé. Le maire de Sainte-Marie a pu compter sur la présence de nombreux élus, lors de la fête patronale de Morne-des-Esses et de l'inauguration de la place Eugène Mona.

Au nombre des présents, le président du conseil exécutif de la CTM, les députés du sud et du nord, les maires ou leurs représentants (Marigot, Gros-Morne, Trinité, Vauclin, Trois Ilets et Schoelcher).
Tous les camps étaient représentés. Il ne manquait que les ténors du Parti Progressiste Martiniquais.
Fête patronale de Morne-des-Esses (Sainte Marie) © CHRISTINE CUPIT
© CHRISTINE CUPIT Fête patronale de Morne-des-Esses (Sainte Marie)
Alfred Marie-Jeanne est resté en retrait, pendant le défilé. En revanche, Jean-Philippe Nilor n'était jamais très loin de son ami, Bruno-Nestor Azérot. Lors des prises de parole, le député du sud a lancé un appel à l'apaisement. Il a parlé de "pardon" et fait allusion à la nécessité de donner sa chance à la relève, la jeunesse.

Ses propos semblaient destinés particulièrement, à Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la CTM, qui n'a pas manqué de saisir la balle au bond, en évoquant la jeunesse "responsable".
Défilé de la fête patronale de Morne des Esses © CHRISTINE CUPIT
© CHRISTINE CUPIT Défilé de la fête patronale de Morne des Esses
Le maire de Sainte-Marie quant à lui, a clairement affiché ses intentions pour les prochaines élections municipales. Pour Bruno-Nestor Azérot, l'heure est d'abord au rassemblement dans l'intérêt de sa commune.

La méthode choisie pour impulser Sainte-Marie, c'est la méthode partenariale. Nous travaillons avec tout le monde.
L'essentiel pour nous, c'est de trouver l'argent là où il se trouve. Pendant qu'ils font des kankans, Bruno Nestor Azérot fait son travail.


La place Eugène Mona du Morne-des-Esses a été financée à 60%, par l'Etat. Les 40% restants proviennent des collectivités, CTM et Cap Nord notamment. Un autre chantier doit démarrer en avril prochain, celui du stade de Sainte-Marie.

L'heure du bilan a déjà sonné pour Bruno-Nestor Azérot. La fête patronale de Morne-des-Esses était une première étape, dans la course aux municipales.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête