Ville de Schœlcher : l’opposition est vent debout contre la fermeture de la garderie à l’école

éducation
Ecole de Schoelcher
L'une des écoles de Schoelcher ©Cap Facebook ville de Schoelcher / DR
"La priorité de la municipalité est de diminuer le risque au maximum dans les écoles", explique le maire de la commune, pour justifier la fermeture de la garderie des écoles. Mais Luc Clémenté promet de revoir sa copie d'ici au 16 novembre 2020. Les discussions se poursuivent avec les parents.
 
Les 3 candidats malheureux lors des dernières élections municipales à Schoelcher (Marinette Torpille, Daniel Chomet et Franck Sainte-Rose-Rosemond) dénoncent la fermeture provisoire de la garderie dans les établissements scolaires. Jusqu'en juin dernier, les parents pouvaient encore confier leurs enfants à ce service municipal de 6h30 à 8h, et entre 16h et 18h.

Cette décision de la ville provoque surtout le mécontentement des parents, contraints pour beaucoup d'entre eux par des horaires professionnels, d'où le recours à la garderie.
 

Manque de personnel et respect du protocole sanitaire


La municipalité explique que cette disposition est motivée dans le cadre du respect du protocole sanitaire et afin d’éviter un brassage, ce qui nécessiterait du personnel supplémentaire. Mais d'après nos informations, la commune ne serait pas en mesure de mettre à disposition de nouveaux encadrants, faute de budget.

Du coup, les réunions devraient se poursuivre entre le maire, les représentants de parents et les membres de l’opposition. Ces derniers estiment sur les réseaux sociaux, qu'il s'agit d’"une épreuve imposée aux parents schoelcherois".

De son côté, le 1er magistrat promet d'ici à la mi-novembre, de "prendre en considération toute une série de critères pour répondre de la manière la plus objective à la situation, telle qu'elle se présente aujourd'hui à Schoelcher"
Dans un communiqué (daté du jeudi 3 septembre 2020), en amont d'une nouvelle rencontre avec une délégation de parents en mairie, Luc Clémenté insiste sur le "contexte inédit lié au rebond de l’épidémie de COVID 19".
 

La priorité de la municipalité est de diminuer le risque au maximum dans les écoles, pour les enfants, pour les agents municipaux et pour la communauté éducative.
C’est ainsi que le 1er septembre, tous les élèves, ont été accueillis sur l’ensemble du temps scolaire, dans le respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires et l’Éducation Nationale.

(Luc Clémenté)


Vers une réduction de l’effectif et des horaires ?


Luc Clémenté ajoute qu’il est "conscient des difficultés que peuvent rencontrer les parents par rapport à la nouvelle organisation dictée par le protocole et, ô combien nécessaire pour la santé de tous".

Quant aux parents, ils sont toujours insatisfaits, mais restent ouverts au dialogue, afin disent-ils de "trouver des solutions".
 

A court terme, nous avions demandé que tous les élèves soient reçus en garderie, sur un horaire réduit, pour essayer de limiter les coûts, puisque manifestement la problématique est surtout budgétaire.

A moyen terme, nous avions parlé de marché public pour faire appel à des associations, donc avec un cahier des charges, etc...mais il faut trouver des solutions. 

Laury-Anne Boulin, du comité de parents de Schoelcher


Près de 1500 élèves seraient concernés par la prise en charge en garderie scolaire à Schoelcher.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live