publicité

Y aurait-il du rififi au PPM ?

Que se passe t il au PPM? Selon le blog "révélation Martinique" il y a au moins de l'eau dans le gaz entre le président du parti progressiste martiniquais, Serge Letchimy et la sénatrice Catherine Conconne.

© AN
© AN
  • Alain Livori
  • Publié le , mis à jour le
Le sujet fait les choux gras des réseaux sociaux depuis quelques jours maintenant. C'est le blog "Révélation Martinique" qui le premier a dévoilé le malaise. Il a en effet annoncé des tensions au sein du parti progressiste martiniquais (PPM).
L'auteur du blog, qui est resté anonyme, parait certain de ce qu'il avance et cible directement Catherine Conconne sans pour autant la nommer une seule fois. Selon ce même blog la Sénatrice a des ambitions de tête de parti. Veut-elle réellement prendre la place de Serge Letchimy?
Toujours selon les réseaux sociaux, Catherine Conconne serait même en consultation pour créer sa propre liste. Liste qui serait soutenue par des grands patrons en vue des élections à la CTM en 2021. Elle quitterait donc le PPM?
Nous avons joint tous les protagonistes.
Serge Letchimy n'a pas souhaité répondre à nos questions tout en indiquant qu'il n'y avait aucun problème entre la Sénatrice et lui. Quant à Catherine Conconne elle est aux abonnés absents.
 

Ces annonces sont-elles fondées?

Le parti tente de la cacher mais les tensions existent bien depuis la défaite de 2015 aux élections pour la CTM.
Le PPM est en reconstruction et rénovation de l'alliance "ensemble pour une Martinique nouvelle". Si Catherine Conconne souhaite quitter le parti elle devra mettre en balance son poste de Sénatrice.
Après le départ de Claude Lise qui fonde le RDM, puis des macronistes Chaumet, Lordinot et Robin, le parti progressiste doit faire face à de nouvelles dissensions. Il risque donc de s'affaiblir à quelques mois d'échéances électorales cruciales.
Décidément la politique en Martinique tourne au feuilleton "je t'aime moi non plus". Après le MIM et la droite, c'est maintenant au tour du parti d'Aimé Césaire de vivre de nouvelles turbulences. La rentrée s'annonce mouvementée.

Dans un communiqué du Parti Progressiste Martiniquais, (parvenu à notre rédaction mardi 20 août 2019, en fin de journée) le secrétaire général Johnny Hajjar, "affirme avec force, qu'il n'y a strictement aucun conflit au sein du PPM". (...) "Nous condamnons les atteintes à la dignité personnelle de Catherine Conconne".   

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête