108 rebelles anjouanais réfugiés à Mayotte

monde
Rebelles anjouanais
Il y a un mois, des rebelles ont tenu tête à l’Armée Nationale de Développement dans l’Union des Comores. Une partie d'entre eux a fui vers Mayotte.
 
Des affrontements ont eu lieu à Anjouan, il y a un peu plus d'un mois, essentiellement dans la médina de Mutsamudu. Les rebelles qui ont été délogés par l'armée régulière, Armée Nationale de Développement, sont nombreux à s’être réfugiés à Mayotte.
108 personnes qui demandent désormais le statut de réfugié politique à la France.  L’OFPRA, office français de protection des réfugiés et apatrides, sera donc saisi dans les jours à venir.
Le gouverneur de l’île d’Anjouan, Abdou Salami, considéré comme étant l’instigateur du mouvement de rébellion, est placé en résidence surveillée.
Cette fuite sur le département français n’est pas sans rappeler celle de l’ancien président de l’île autonome Mohamed Bacar en mars 2008, mettant ainsi fin à la crise séparatiste.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live