publicité

Les 18 migrants sri lankais demandent l’asile

Les 18 migrants Sri Lankais arrivés ce lundi 21 Mai à Mayotte ont tous passés la nuit au centre de rétention administrative, en zone d'attente. Tous ont manifesté leur souhait d'obtenir l'asile politique en France.

© Mayotte la 1ere
© Mayotte la 1ere
  • Andry Rakotondravola
  • Publié le , mis à jour le

Les 18 sri lankais ont tous fait des demandes d’asile selon la préfecture.

Elles seront examinées sous la procédure accélérée par l’OFPRA, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides car le Sri Lanka n’est pas considéré comme un pays à risque ; Selon cette  procédure l’OFPRA peut statuer très rapidement sur leur sort : obtention  ou non du statut de réfugié.
© Outre-mer la 1ère
© Outre-mer la 1ère
Selon la CIMADE, l’association qui accompagne les étrangers dans la défense de leurs droits, les demandeurs déboutés de leur droit d’asile pourront toujours faire appel auprès de la CNDA, la cour nationale du droit d’asile. Cette même CIMADE, habilitée en zone d’attente pour s'assurer du respect des procédures et de l'application du droit français a noté que les migrants ont été assistés d’un interprète, le même qui traduit aussi les fonctionnaires.     
Le capitaine de boutre, considéré comme passeur, fera par ailleurs l’objet d’un traitement judiciaire adapté, il sera entendu par le procureur de la République et devrait s’expliquer sur l’aide à l’entrée irrégulière sur le territoire.
 

Dans la procédure accélérée, l’OFPRA dispose de 15 jours suivant l’enregistrement de la demande pour statuer. Ce délai est ramené à 96 heures si l'individu est placé en rétention administrative.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play