publicité

L’oubli de l’Outre-mer, "un acte manqué"

Le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a dénoncé jeudi l’oubli de plusieurs fédérations d’Outre-mer dans le décompte des voix à l’UMP. 

Patrice Gélard, président de la COCOE © Sénat.fr
© Sénat.fr Patrice Gélard, président de la COCOE
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
Le CRAN estime qu’il s’agit d’un "acte manqué" qui révèle le mépris de la diversité par une certaine droite.

"Cet oubli est donc un acte manqué, tout à fait révélateur, et il enfonce l’UMP un peu plus dans la crise. Depuis des années, dans une certaine droite, on oublie l’Outre-mer, on méprise la diversité de la France, on fait campagne contre elle. Eh bien, l’UMP est punie par où elle a péché", écrit le Cran.

"A l’UMP, comme dans beaucoup de partis, les Ultra-marins ne comptent pas. Et c’est pourquoi, on ne les compte pas", estime le président du Cran Louis-Georges Tin.

Outre l’oubli, le Cran qualifie de "plus hallucinant encore" le fait que le président de la Cocoe (commission interne de contrôle du scrutin) Patrice Gélard aurait reconnu cette erreur, tout en affirmant qu’il n’était pas question de "revenir sur sa décision". "La Cocoe ne saurait ajouter le mépris à l’incompétence", ajoute le communiqué.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play