publicité

Dacian Ciolos aux Mahorais : " Mobilisez - vous pour une agriculture moderne "

Le commissaire européen à l' agriculture et au développement rural, Dacian Ciolos  en visite
à Mayotte a invité les agriculteurs de l' île à se mobiliser pour une agriculture moderne et
à hiérarchiser leurs projets. 

Dacian Ciolos et les élus Mahorais
Dacian Ciolos et les élus Mahorais
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
Le commissaire européen à l' agriculture et au développement rural Dacian Ciolos en visite les 28 et 29 juillet à Mayotte a invité les agriculteurs de l' île à se mobiliser pour une agriculture moderne et à hiérarchise leurs projets pour les fonds européens dont ils bénéficieront dans le cadre du futur statut de Mayotte en tant que région ultrapériphérique de l' Europe .

Dacian Ciolos , Commissaire européen a confirmé que Mayotte en tant que RUP,
Région ultrapériphérique de l’ Union Européenne bénéficiera d'un soutien européen
dans le cadre du POSEI (Programme d'Option Spécifique à l'éloignement et à l'Insularité)
et du programme de développement rural. 

Défis spécifiques pour les agriculteurs Mahorais
 
« C'est dans ce contexte que  je suis venu pour mieux comprendre la situation
spécifique de l'agriculture sur l'île mais aussi son potentiel, ainsi que la manière
de rendre ces instruments de financement européen les plus utiles.
J'ai eu des réunions de travail avec  des organisations  de producteurs,
des échanges avec les autorités locales,  j'ai visité des fermes et des exploitations
d'agriculture vivrière pour voir comment nous pouvons mieux soutenir l'agriculture locale
et répondre aux défis spécifiques auxquels les agriculteurs sont confrontés »,
a-t-il déclaré à " Mayotte 1ère.fr".

Mobilisation pour une agriculture moderne et hiérarchisation des projets

Le Commissaire Européen à l’ Agriculture et au Développement rural a affirmé également
qu’il y a beaucoup de choses à faire pour l'agriculture de Mayotte et, en ce sens,
le  nouveau statut administratif de Mayotte apportera beaucoup d'opportunités.
Il a invité les Mahorais à se mobiliser pour une agriculture moderne,
qui répond à leurs besoins, tout en valorisant le savoir-faire traditionnel et
les atouts du terroir avec des pratiques adaptées aux conditions locales.
 
« Je crois que Mayotte va gagner notamment par la spécificité et la qualité
de ses produits agricoles.
Et cette spécificité doit être prise en compte aussi par les programmes européens.
En tant que région ultrapériphérique de l'UE c'est important que Mayotte
concentre les efforts et les ressources européennes sur quelques priorités
qui auront un effet de levier avec des résultats concrets pour le développement
de l'agriculture et du milieu rural », a également souligné Dacian Ciolos.
 
Il a conclu sa déclaration à " Mayotte 1ère.fr" en évoquant
l'enjeu pour les administrations responsables  de définir des programmes efficaces
et simples à mettre en œuvre sur le terrain pour que le potentiel agricole
de Mayotte soit mis en valeur pleinement.
Il a assuré ces administrations de  tout le soutien nécessaire.

Au contact de la réalité du terrain

Dacian Ciolos a visité plusieurs exploitations agricoles dans le centre de l’ île
avec l’ Association mahoraise pour la modernisation de l’ économie fruitière,
légumière, horticole et de la Cocoteraie  (AMMERFLHORC).
Il s’ est rendu aussi à l’exploitation d’un des adhérents de la Coopérative des éleveurs
de Mayotte (COOPADEM) et à l’ Association des producteurs de PAPAM
(plantes à parfum, aromatiques et médicinales) de Mayotte (PAPAMAY).
 
Dacian Ciolos s’est intéressé au fonctionnement du centre de conditionnement des œufs
de la coopérative Mahoraise d’ aviculture (COMAVI) et de l’atelier relais de l’association
pour la formation initiale et continue (AFICAM), abattoir, fruits et légumes.
 
Il s’est également entretenu avec le préfet de Mayotte , Jacques Witkowski,
le Président de la Chambre d’ Agriculture et de la pêche et de l’ Aquaculture
de Mayotte (CAPAM), Payet Muslim.,

Dacian Ciolos  a retrouvé Daniel Zaidani, le président du Conseil général
avec lequel il avait déjà discuté en mai dernier des intérêts de l’ agriculture mahoraise
dans le cadre des discussions sur le Programme européen de développement
de l’ agriculture d’ outre-mer ( POSEI).
Mayotte y sera éligible dès son accession au statut de Région ultrapériphérique
de l’ Europe(RUP) le 1 janvier  2014 .
 

Sur le même thème

  • agriculture

    Visite à Mayotte d’une mission de l’ODEADOM

    Des spécialistes de l’ODEADOM, Office de Développement de l'Économie Agricole d'Outre-mer sont à Mayotte pour vérifier la gestion et la répartition de ces aides. Ils se sont rendus sur une exploitation d’ananas au centre de l’île, chez un agriculteur qui produit bio.
     

  • agriculture

    Les élèves du lycée agricole à la découverte de RITA

    Le RITA est un organisme qui travaille habituellement avec les agriculteurs dans le but de leur apporter les dernières techniques pour améliorer les cultures. Des méthodes innovantes et écologiques que les enseignants et élèves ont pu découvrir grâce à une série d'expérimentations.

     

  • agriculture

    Cohabitation de plus en plus difficile entre les makis et les agriculteurs

    Mayotte enregistre un mécontentement croissant de la part des cultivateurs à l’encontre des makis. Le lémurien, espèce protégée, est victime de la déforestation. Pour se nourrir il se sert directement sur les plantations de bananes, de mangues et tous les autres fruits plantés par l’homme.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play