publicité

La départementalisation en marche et le document stratégique Mayotte 2025 au coeur de la visite du président François Hollande à Mayotte

 La visite au centre universitaire de Dembeni au sud de l' île est un des moments attendus de la tournée du président François Hollande à Mayotte. Le chef de l' Etat y a prononcé un discours sur la départementalisation en marche et le document stratégique Mayotte 2025.

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
© Ibrahim Yahaya
© Ibrahim Yahaya

La visite au centre universitaire de Dembeni au sud de l’île est un des moments attendus de la tournée du président François Hollande à Mayotte. Le chef de l’Etat y a prononcé un discours sur la départementalisation en marche et le document stratégique Mayotte 2025.

 Ibrahim Aboubacar, député socialiste qui a personnellement appelé de  ses vœux et œuvré pour la prise en compte par le gouvernement de la nécessité de ce document a commencé par rappeler ce que représente ce document pour Mayotte et les mahorais.

«  Ce document stratégique Mayotte 2025 contient essentiellement les objectifs du développement du 100 ème département, il constitue une vision partagée par tous des évolutions à venir dans l’optique du développement du 101 è département. Beaucoup  de réalisations ont été accomplies dans ce sens depuis 25 ans mais le chemin à parcourir est encore long notamment au niveau des écarts de niveau de vie, de la lutte contre la pauvreté et le sous – développement. », a souligné le député Ibrahim Aboubacar.

Il a aussi mis en exergue un défi majeur de Mayotte, l’avenir des jeunes dont un grand nombre se retrouvent à 16 ans sans qualification professionnelle et donc sans avenir. Il a souhaité que l’Etat et la collectivité donnent des perspectives de développement à l’université de Dembeni.

Ibrahim Aboubacar, député PS de Mayotte © Photo : Emmanuel Tusevo
© Photo : Emmanuel Tusevo Ibrahim Aboubacar, député PS de Mayotte
Ibrahim Aboubacar a aussi rappelé au chef de l’Etat, François Hollande, les fléaux auxquels Mayotte est confrontée : la chèreté de la vie,  le cadre de vie indigne de beaucoup d’habitants  au niveau de l’habitat, des bidonvilles et de l’environnement ; l’insécurité, les violences et les incivilités, l’immigration clandestine.

«  L’humain doit être au centre du développement, les mahorais doivent être les premiers acteurs de ce développement. Il faut par conséquent libérer les énergies locales et être plus ambitieux. Une société civile, éveilleuse des consciences doit par conséquent s’affirmer. », a préconisé Ibrahim Aboubacar.
Il a souhaité en conclusion la mise en place des politiques visibles pour Mayotte selon un calendrier acceptable.

«  La population mahoraise musulmane s’affirmant française interroge la république pour réussir la départementalisation et la rupéïsation, pour réussir la vraie France … Les Mahorais comptent sur vous. » a dit Ibrahim Aboubacar à François Hollande.

Le président de la République, François Hollande,  a pour sa part  reconnu que le député Ibrahim Aboubacar avait placé les enjeux là où ils devaient se situer.

«  Mayotte n’a jamais transigé dans son amour et son attachement à la France, la République doit par conséquent se situer au niveau des enjeux de Mayotte qui possède des atouts suffisants pour faire comprendre à la population française …( l’ âme mahoraise , Ndlr) », a déclaré le président François Hollande en introduction à son discours .

Il a ensuite passé en revue les besoins immenses de Mayotte, plus jeune territoire, le département le plus jeune notamment par 60% de sa population âgée de moins de 25 ans. Il est impérieux pour ces jeunes d’assurer des débouchés professionnels en rehaussant notamment le niveau scolaire y compris au secondaire pour un futur vivier de l’université en évolution.
Il a rappelé les nombreuses ordonnances déjà signées pour rapprocher et aligner davantage Mayotte au droit commun.

«  Les dotations sont en hausse, il y aura plus de fonds européens durant les 5 prochaines années mais il  faudrait  que ces crédits  soient  utilisés…En ce qui concerne les droits sociaux,  le SMIC à Mayotte sera à partir de 2015 au même niveau qu’en métropole et dans les autres départements français d’outremer. Un nouvel hôpital sera construit en petite terre et bien d’autres projets sont prévus sur la feuille de route 2025 », a annoncé François Hollande.

Le président de la république a souligné que la logique de Mayotte Département n’est pas un slogan mais elle se traduit concrètement dans les faits pour que la population mahoraise soit à égalité des droits et des devoirs avec tous les Français.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play