publicité

Exercice de sauvetage des victimes d’accident dans la barge et de lutte contre la pollution par hydrocarbures en mer.

La préfecture de Mayotte a piloté mardi un exercice de sauvetage des victimes d’un accident dans la barge et de lutte contre la pollution par hydrocarbures en mer.
EMMANUEL TUSEVO

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
La préfecture de Mayotte a organisé mardi un exercice de sauvetage des victimes d’un accident dans la barge et de lutte contre la pollution par hydrocarbures en mer.
© PHOTO: EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO: EMMANUEL TUSEVO

Le scénario consiste en un incendie d’un camion sur une barge transportant 25 personnes.
11 d' entre elles sont blessées au cours de l’accident.

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Plusieurs services se sont impliqués dans cette opération :
La marine nationale et la gendarmerie maritime ont testé les moyens et l’organisation à mettre en place en cas de pollution par hydrocarbures dans le lagon.
© PHOTO:EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO:EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO: EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO: EMMANUEL TUSEVO

Les pompiers, le SAMU et la police ont assuré le secours aux victimes de l’accident.
Le Lieutenant Colonel des pompiers, Bertrand CASSU a expliqué que l’enjeu consistait à aller extraire les 11 victimes blessées de la barge, de les ramener sur le quai et d’organiser leur transfert au Centre Hospitalier de Mamoudzou sans saturer le service des urgences.

LIEUTENANT COLONEL DES POMPIERS BERTRAND CASSU © PHOTO :EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO :EMMANUEL TUSEVO LIEUTENANT COLONEL DES POMPIERS BERTRAND CASSU

« On a déclenché le plan NOVI (nombreuses victimes). Il consiste à récupérer les victimes, à commencer à leur donner les premiers  soins et surtout à faire ce qu’on appelle un tri sous la responsabilité d’un médecin. », a expliqué le Lieutenant – Colonel Bertrand CASSU.

« Une fois qu’on a stabilisé les victimes et qu’on a donné les premiers soins, on a tout le temps de les envoyer à l’hôpital tout en évitant de trop surcharger les urgences », a-t-il ajouté.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Tout cet exercice a duré deux heures et a atteint son but , selon les organisateurs.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO


1 429 028 961

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play