publicité

Mayotte: une quinquagénaire grièvement brûlée par un agresseur

  A.F.P : Une femme de 52 ans a été grièvement brûlée mardi soir à Mayotte par un agresseur en fuite, et a été transférée entre la vie et la mort le lendemain à La Réunion, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le

  A.F.P : Une femme de 52 ans a été grièvement brûlée mardi soir à Mayotte par un agresseur en fuite, et a été transférée entre la vie et la mort le lendemain à La Réunion, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

La victime, compagne d'un fonctionnaire de la police de l'air et des frontières, promenait son chien vers 23H00 (locales, 20H00 de Paris) mardi à Quai Ballou, un quartier de la commune de Dzaoudzi sur l'île de Petite-Terre, lorsqu'un individu l'a aspergée d'un liquide inflammable auquel il a mis le feu avant de s'enfuir, selon ces sources, confirmant des informations de l'agence de presse en ligne Imaz Press Réunion.

La victime a dû être transférée en avion à La Réunion, à plus de 1.500 km de là, pour être hospitalisée en soins intensifs car son pronostic vital était engagé. Contacté par l'AFP jeudi matin, le parquet de Mayotte n'avait pas davantage d'éléments sur son état de santé. L'hôpital, lui, a refusé de s'exprimer.

Aucune interpellation n'a encore eu lieu selon le parquet et "pour le moment, aucun élément ne peut permettre de faire le lien" entre l'agression et la profession du compagnon de la victime, a-t-on ajouté de même source. 

L'agresseur, lui-même, n'a pas encore été identifié, a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

Mayotte, qui fait partie géographiquement de l'archipel des Comores mais est devenu le 101e département français en 2011, est en proie à une délinquance parfois extrêmement violente en constante augmentation.

Le petit archipel doit aussi faire face à un flux permanent de Comoriens arrivant de l'île voisine d'Anjouan sans titre de séjour.

Les forces de l'ordre organisent régulièrement des opérations pour interpeller les personnes en séjour irrégulier et les expulser vers les Comores, dans un climat souvent tendu.

            APPEL A TEMOIN

 Dans le cadre de l'affaire de la personne retrouvée brûlée devant la résidence BALOU à DZAOUDZI, le mardi 04 août 2015 aux environs de 22 heures, la gendarmerie  de Mayotte lance un appel à témoin afin de recueillir tous renseignements pouvant apporter des éléments aux enquêteurs.

La recherche porte essentiellement sur un homme, présent à proximité au moment du drame, qui a porté secours à la victime lui sauvant ainsi la vie.
 Vous pouvez joindre la gendarmerie au  n° suivant : 02.69.60.91.35





 
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play