publicité

La grève est suspendue

Le Rendez-vous est pris pour le 9 novembre prochain, jour de l’arrivée George Pau-Langevin, ministre des Outre mer à Mayotte.

  • Andry Rakotondravola
  • Publié le , mis à jour le
La manifestation est suspendue jusqu’à cette date.
La délégation qui a été reçue par le préfet de Mayotte est quand même restée plus d’une heure est demie, le temps d’exposer leurs revendications. Selon Salim Naouda, secrétaire  départemental CGTMa, le préfet aurait admis la légitimité des exigences.
C’est donc tout naturellement que les délégués composant l’intersyndicale se sont retirés pour informer la base de la décision de reporter la mobilisation au jour de l’arrivée de la ministre.

Rappelons que lors de son entretien hier avec d’autres syndicats, UNSA et CFE-CGC, le préfet,  Seymour Morsy a rappelé que les syndicats pouvaient profiter de la présence de George Pau-Langevin et de ses conseillers à Mayotte, pour leur adresser leurs revendications. D’ailleurs des rendez-vous ont été pris pour les syndicalistes reçus hier en préfecture.

Cependant, la ministre aura-t-elle la latitude d’engager des négociations portant sur des thèmes aussi loin de son périmètre d’intervention comme l’application du droit du travail, ou encore la clause de revoyure de l’indexation appliquée à Mayotte ?

Enfin, hasard du calendrier, c’est ce jour du 9 novembre que se termine le sursis accordé à la SMART par la justice pour quitter le port de Longoni, si jamais aucune une solution n’est pas trouvée d’ici là, dans le conflit qui l’oppose à Mayotte Channel Gateway.ve
1 446 556 364

Sur le même thème

  • grève

    Grève à la Colas : échec des négociations

    Les négociations tentées aujourd'hui à la Colas ont échoué. Les syndicats ont exigé que la direction renonce à toutes les sanctions prévues contre certains employés en grève. La Colas ne l'entend pas de cette oreille.

  • grève

    Grève à la Colas : échec des négociations

    Les négociations tentées aujourd'hui à la Colas ont échoué. Les syndicats ont exigé que la direction renonce à toutes les sanctions prévues contre certains employés en grève. La Colas ne l'entend pas de cette oreille.

  • grève

    Menace de grève au Conseil départemental à compter du 5 septembre 2016.

     " Tous ensemble pour sauver le service public de notre département " : c'est le slogan fédérateur et rassembleur choisi par l' Intersyndicale des salariés du Conseil départemental. CFDT, SUD, CFE, CGC, FO et CGTMA dénoncent principalement les conditions de travail et le clientélisme.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play