publicité

Pr Peter Von Théobald (CHU Réunion) : « Les grossesses multiples présentent des risques particulièrement élevés. »

Le professeur Peter VON THEOBALD, chef de service de gynécologie obstétrique au CHU de La Réunion a présenté, au cours des 3 èmes Journées Périnatales de Mayotte 2015, l’état des lieux, le diagnostic de chorionicité des grossesses gémellaires à Mayotte.

Pr PETER VON THEOBALD, CHEF DE SERVICE DE GYNECOLOGIE - OBSTETRIQUE - CHU REUNION © PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO Pr PETER VON THEOBALD, CHEF DE SERVICE DE GYNECOLOGIE - OBSTETRIQUE - CHU REUNION
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Le professeur Peter VON THEOBALD a expliqué à EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU pour le site d’informations «  Mayotte 1ère.fr – Actualités » les risques des grossesses multiples.
 

1,5 à 2 % des grossesses sont des grossesses multiples

 
Pr Peter VON THEOBALD : « … Pour essayer de situer le problème, il faut savoir que c'est quand même assez fréquent puisque 1,5 à 2% des grossesses sont des grossesses multiples et que ces grossesses présentent des risques particulièrement élevés puisqu' il y a 4 fois plus de mortalités néonatales dans ces grossesses par rapport aux grossesses simples. »
 

Les gens s’imaginent souvent que les grossesses multiples, c’est mignon, c'est super chouette mais il y a plein de risques et il y en a beaucoup qui n’arrivent pas au bout. »

 

Grossesses gémellaires à Mayotte

 
Pr Peter VON THEOBALD : « Les chiffres à Mayotte sont toujours difficiles à avoir puisque le recueil de données n'est pas fait encore de façon très systématique, c'est en train d’être mis en place. 
Je fais partie d’une mission qui vient tous les mois à Mayotte pour améliorer justement la périnatalité dans beaucoup de domaines, par la formation et par l’organisation. Globalement, Mayotte se situe comme La Réunion tout à fait dans la moyenne nationale, en termes de grossesses gémellaires. bien que la population soit beaucoup plus jeune et beaucoup plus fertiles qu’à La Réunion et à fortiori en métropole.
 

Syndrome transfuseur - transfusé

 
Pr Peter VON THEOBALD : « C'est un tout petit peu compliqué mais schématiquement, quand vous avez deux jumeaux, c'est à dire dans une même poche, vous pouvez avoir un des deux jumeaux qui donne du sang à l' autre, ce qui fait que celui qui perd du sang, qui donne son sang à l' autre par une communication anormale entre les deux placentas , il va s' anémier, il va risquer de mourir d' anémie, de faiblesse et l' autre va avoir trop de sang et risque de mourir d'insuffisance cardiaque parce que son cœur ne pourra plus assurer la circulation sanguine tellement il y a de sang chez lui. C’est un des grands risques des vrais jumeaux, il faut savoir que les vrais jumeaux, c'est en gros 1/4 des jumeaux , 1/4 de vrais jumeaux et 3/4 de faux  jumeaux qui n' ont pas ce risque. »
 

1200 naissances de plus à Mayotte en 2015

 
Pr Peter VON THEOBALD :
« Mes collègues et les sages femmes de Mayotte sont confrontés, non seulement aux grossesses multiples mais également aux multiples grosses puisque rien que cette année 2015, il va y avoir 1200 naissances de plus à Mayotte et ce sont des naissances qui sont importées des Comores et ça pose de gros problèmes de suivi. Il n’y a pas assez de médecins à Mayotte et c'est difficile dans les conditions actuelles d’en avoir plus, le recrutement est difficile.
L’objectif du thème des 3 èmes Journées Périnatales de Mayotte 2015, c'est essentiellement de sensibiliser les gens  pour qu’ils se forment davantage notamment à l’échographie, que l’ARS qui participe à cette réunion
participe au plan de périnatalité voit qu' il est important d' équiper Mayotte davantage d' échographes, de former davantage des personnes à ces techniques échographiques qui sont des techniques de surveillance des grossesses multiples mais aussi de grossesses simples, et  essayer d' améliorer les conditions en diffusant l' information ...
Moi, de mon côté, qui suis professeur à l’université de la Réunion, c'est d’essayer de favoriser certaines thématiques de formation ici sur Mayotte, qui vont permettre une meilleure prise en charge des patientes.
La prise en charge des femmes enceintes et des nouveaux nés représentent le futur de cette île. La jeunesse de la population, c'est la richesse, Si cette jeunesse est bien dès le départ, si on diminue les maladies, les décès des jeunes enfants, la prise en charge des grossesses, c'est un élément qui est fondamental dans le bien être d’une nation, d’un peuple et donc de Mayotte. »
 

Un message important aux femmes : « consultez tôt pendant la grossesse pour avoir la première échographie justement tôt, afin de savoir le niveau de risque de la grossesse et programmer le suivi... donc, il faut aller  la première consultation dans les deux premiers mois de la grossesse pour permettre de programmer la première échographie avant le troisième mois. »
 

 
 

 A LIRE AUSSI : 
 

santé

3 èmes journées périnatales de Mayotte : Les grossesses multiples

http://mayotte.la1ere.fr/2015/11/02/3-emes-journees-perinatales-de-mayot...
RéPéMa :
http://www.reseaux-sante-mayotte.fr/espace-repema/repema.php

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

 

 
 
 

Sur le même thème

  • santé

    Miss bwadra illumine le M’sadathon

    Le M’sadathon, ce sont des manifestations organisées pour collecter des fonds pour la campagne de sensibilisation et de lutte contre la propagation du VIH. C’est dans ce cadre du M'sadathon qu’a été organisée l’élection de Miss Bwadra, un concours de beauté pour des femmes rondes.  
     

  • santé

    Le dénuement et le courage des aidants familiaux de Mayotte

    Les personnes en situation de dépendance à Mayotte comptent surtout sur les proches et les associations.

  • santé

    Mayotte manque d'aidants familiaux

    Les familles mahoraises qui ont une personne nécessitant une assistance doivent souvent se débrouiller seules. Il manque de structures spécialisées et d'aidants familiaux. Le Centre Hospitalier de Mayotte pallient parfois à cette situation.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play