publicité

Grève- George Pau-Langevin

Personne n’en est sortie complètement satisfait.

© @Ali Chamsudine
© @Ali Chamsudine
  • Ali Chamsudine
  • Publié le , mis à jour le
Après près de deux heures de négociations, les partenaires sociaux se sont montrés plutôt perplexes.
Du côté des délégués syndicaux, l’on s’est dit insatisfaits, que la ministre n’a rien lâché. D’ailleurs, elle serait là par hasard, selon un délégué CFDT.
La seule satisfaction viendrait du calcul des retraites des fonctionnaires, notamment des années dites perdues, mais là aussi, seule une partie de ces années de travail accomplies, avant les intégrations, sera comptabilisée.

Pour ce qui est de l’application sur le département du code national du travail, une mission viendra à Mayotte au premier trimestre 2016. Là aussi, la CGPME, Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises, a dit, attendre voir.

Une grosse période d’incertitude s’ouvre puisque l’intersyndicale a affirmé que c’est la base, qui attend sur la place de La République, à Mamoudzou, qui décidera de la suite à donner à la mobilisation.

Le député Ibrahim Aboubaca et le sénateur Abdourahamane Ladjo, la ministre des Outre- mer, le préfet de Mayotte,  les délégués syndicaux et le patronat, ont passé en revue l’ensemble des revendications. 

Po

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play