publicité

12 novembre 2015 : Une journée de grève à deux visages

D’abord les premiers barrages et les opérations escargots matinales. Et sur ces barrages, des syndicalistes qui expliquent pourquoi ils ont choisi cette méthode

  • Par Andry Rakotondravola
  • Publié le
Au Rond point Doujani, Passamainti et Baobab, ce sont surtout des jeunes assez déterminés et prêts à en découdre avec les forces de l’ordre.
Le Baobab va être libéré en premier, puis les deux autres rond point, avec des moyens plus importants, aussi  bien en hommes qu’en gaz lacrymogène.
©

Et pendant ce temps, Mamoudzou est quadrillé par des syndicalistes disciplinés et ils finiront en milieu d’après midi par être reçus par le préfet de Mayotte.
Et tout autour, une population qui, malgré les gênes que causent ces actions, dit comprendre et quelquefois partage les revendications de l’intersyndicale.
©
    

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play