publicité

Des pêcheurs malgaches, comoriens et probablement mahorais arrêtés aux Seychelles.

Les gardes-côtes seychellois ont arraisonné vendredi 27 novembre cinq petits bateaux de pêche, non loin de la réserve protégée d’Aldabra, un atoll situé au sud ouest de l’île de Mahé.

© Ali Chamsudine
© Ali Chamsudine
  • Hachim Saïd
  • Publié le , mis à jour le

19 pêcheurs se trouvaient à bord de ces navires. Ils ont tous été arrêtés et placés en garde-à-vue.

Parmi eux figureraient trois ressortissants mahorais, ou se présentant comme tels. Les autorités seychelloises n’ont toutefois pas confirmé la nationalité réelle de ces trois pêcheurs qui ne disposaient d’aucun document d’identité. Une chose est sûre, leur embarcation a bel et bien été enregistrée à Dzaoudzi.

Pour le moment, aucune information n’a filtré au niveau de l’ambassade de France aux Seychelles. De son coté, la préfecture de Mayotte n’a pas souhaité s’exprime, précisant simplement que l’affaire est entre les mains de la justice Seychelloise.

Des marins pêcheurs de Dzaoudzi affirment que depuis les actes de piraterie dans l’océan indien, les pêcheurs mahorais n’osent plus s’aventurer loin de leur zone de pêche. Alors question, qui sont les 3 personnes détenues à Mahé ? L’enquête en cours nous donnera plus de précisions sur leur nationalité dans les prochains jours.   

 

 

 

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play