publicité

Vol avec armes à la poste de Passamainty: Une interpellation, la voiture des braqueurs retrouvée

24H après le vol avec armes, les forces de l'ordre ont retrouvé la voiture utilisée pour le braquage de la poste de Passaminty, et du SOMACO de Combani, une personne est en garde à vue

© Fahar Ousseni
© Fahar Ousseni
  • Par Andry Rakotondravola
  • Publié le , mis à jour le
Les témoins du braquage avaient donné cette information très importante "les malfaiteurs sont partis dans une voiture noire ou bleue foncée en direction de vahibé". Les recherches se sont très vite concentrées sur le centre de l'île. C'est à Sada qu'a conduit l'enquête coordonnée, de la Police et de la Gendarmerie ce dimanche en milieu d'après midi. la voiture était garée à quelques dizaine de mètres de la gendarmerie de Sada
voiture présumée du braquage
La  voiture a été  louée,  il y a quelques jours chez Tropik location;  l'un des auteurs présumés du braquage aurait pris l'avion en direction d'Anjouan ce dimanche, il s'agirait du loueur. C'est un jeune originaire de Sada défavorablement connu des services de Police en France, plus précisément à Marseille. Un de ses éventuels complices a été interpellé, alors qu'il venait déplacer le véhicule, il est actuellement placé en garde à vue, une garde à vue prolongée ce lundi, il serait originaire de Tsingoni. Selon le témoignage d'un proche de la famille de l'individu interpellé, leur enfant est innocent, "il s'est fait avoir par l'un des malfaiteurs par naïveté. Il allait récupérer sa voiture quand les gendarmes lui sont tombés dessus, alors qu'il était avec sa mère. Ces derniers ne lui ont fait aucun ménagement d'ailleurs. Il va dire la vérité dans cette histoire et la justice tranchera... Hier (ndlr, dimanche), on lui a juste remis les clés de la voiture et on lui a dit où il pouvait la récupérer. C'est en chemin avec sa mère qu'il a été interpellé à quelques mètres de la gendarmerie". Ce proche est d'ailleurs prêt à aider la justice pour le bon déroulement de l'enquête selon lui.
 D'autres empreintes ont été relevées avant l'enlèvement de la voiture pour la Gendarmerie de Sada.
Enlèvement de la voiture présumée du braquage
Elle sera examinée minutieusement.
Joël Garrigue, Procureur de la République © Fahar Ousseni
© Fahar Ousseni Joël Garrigue, Procureur de la République
L'enquête se poursuit, elle avance vite selon Joël Garrigue, le procureur de la République, qui confirme par ailleurs que la bande était constituée de trois personnes, les deux braqueurs et du chauffeur; En revanche l'arme à feu n'a pas encore été retrouvée, il ne peut donc affirmé s'il agit d'une arme factice ou pas.  1 450 028 045

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play