publicité

Passage en cellule de dégrisement pour le député Boinali

Boire ou conduire, il faut choisir ! Les campagnes de la sécurité routière sont claires à ce sujet. Mais visiblement, le député de Mayotte Boinali Saïd Toumbou a oublié mardi soir ce conseil de prudence

  • Faïd Souhaili / Andry Rakotondravola
  • Publié le
Les fêtes de fin d'année approchent. La vigilance tombe pour certains. Les policiers sont à l'affût. Le député Boinali Saïd Toumbou  l'a appris à ses dépends. Ils l’ont arrêté au volant de sa voiture alors que visiblement il était alcoolisé. Boinali Saïd Toumbou a passé la nuit en cellule de dégrisement et en garde à vue. Celle-ci s’est terminée ce mercredi après-midi. Il devrait être convoqué devant le tribunal correctionnel le mois prochain.
©
Ce n’est pas la première fois que le député se retrouve dans cette situation. Pas plus tard que lundi, c’est-à-dire la veille de son arrestation, Boinali Saïd Toumbou a été convoqué devant le délégué du procureur de la République pour un rappel à l’ordre pour avoir conduit en état d’ébriété.
Visiblement, il n’a pas retenu la leçon. En janvier prochain, le tribunal correctionnel de Mamoudzou se chargera de la lui répéter dans un cadre beaucoup plus solennel. Il n’est pas dit que les magistrats seront aussi cléments que le délégué du procureur. Il risque de la prison avec sursis, une suspension de permis, et l’inscription de la peine à son casier judiciaire.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play