mayotte
info locale

Octroi de mer: ETPC et Hold Invest, l'union sacrée

économie
ETPC octroi de mer
©Andry Rakotondravola
IBS et ETPC ferment leurs carrières et toute activité à partir du 17 février, ils ont essuyé "une fin de non recevoir" du Conseil départemental qu'ils ont sollicité pour obtenir l’exonération de l’octroi de mer interne sur la production locale de matériaux de construction   
« Allez-vous plaindre au conseil départemental », c’est la réponse qui est donnée aux clients détenteurs de bons d’achats de matériels de construction à ETPC contactés avant le début de l’année et qui veulent récupérer actuellement.La société refuse de délivrer les marchandises parce qu’avec les nouveaux taux de l’octroi de mer sur les productions locales, toutes les productions locales ont vu leurs taux d’imposition augmenter. Les entreprises répercutent donc la hausse des taux de l’octroi de mer, sur les prix de revient.
ETPC octroi de mer
©Andry Rakotondravola
Devant cette flambée soudaine des prix, deux attitudes :
-Le remboursement, et selon des témoignages, cela ce fait sans trop de problèmes ;
-Le refus, sauf que le client n’a aucun moyen de faire plier ces entreprises et c’est là qu’ils sont priés d’aller se plaindre  au conseil départemental à l’origine de cette augmentation soudaine de prix des matériels de construction produits sur place à Mayotte.
ETPC octroi de mer
©Andry Rakotondravola
La présentation de bons d’achat datant de l’année dernière n’y fait rien. La fameuse règle qui veut que le client paie le prix qui figure sur la marchandise lors de l’achat n’est plus respectée, bien que ces grandes enseignes n’ignorent pas cette loi. Il s’agit manifestement d’une provocation pour susciter une réaction de la part du conseil départemental ou des clients.

ETPC octroi de mer
©Andry Rakotondravola
Des chantiers sont arrêtés. Le plus visible  étant celui d’un centre commercial dans à la sortie sud de Mamoudzou. Mais, des petits chantiers sont aussi en rade un peu partout dans l’île. Un coup dure pour un secteur qui connait des difficultés depuis une dizaine d’années.
ETPC octroi de mer
©Andry Rakotondravola
D’ailleurs, ce sont tous les chantiers en cours qui vont devoir être réévalués.
La lettre des organisation patronale au président du département vient sonner comme un ultimatum :
« après vous avoir rencontré et entendu vos arguments sur l’impossibilité d’annulation de ladélibération sur l’octroi de mer, vous demandent la prise d’une délibération urgente : - Prise en urgence d’un arrêté modificatif ramenant à 0 % l’octroi de mer sur tous les biens produits localement par nos entreprises avec effet rétro-actif au 1er Janvier 2016.
En attendant de pouvoir étudier avec vos services tous les autres taux des marchandises importées. 

ETPC IBS octroi de mer

Dans un communiqué ETPC et IBS annoncent la fermeture de leurs entreprises à compter du 17 février, une manière de mettre encore plus la pression sur le Conseil Départemental. La suspension de l'activité économique de ces sociétés pourraient faire effet boule de neige dans une économonie dejà fragilisée par un contexte économique morose. 

Publicité