26,46% de participation à la mi-journée

élections 2021
Elections 2021 taux de participation mi journée
source Mayotte la 1ere

26,46%  des  électeurs ont déjà accompli leur devoir civique  à la mi-journée. Le 20 juin dernier, au premier  tour,  à la même heure, 22 % les électeurs s’étaient mobilisés contre 19,61% du 1er tour en 2015.

Pour ce deuxième tour à la mi-journée, le canton qui a le plus voté est celui de Ouangani avec 32,44 % . Celui qui a le moins voté ,  Mamoudzou 1 avec 17,78 % de participation.

Pour rappel, on vote dans 12 cantons ce dimanche, puisque dans le canton de Dzaoudzi-Labattoir, les électeurs connaissent depuis dimanche  dernier leurs 2 conseillers départementaux.

A Mayotte, on avait beaucoup plus voté que la moyenne nationale. Lors du 1er tour, seul un français sur 3 s’était rendu aux urnes, soit moins de 30% des électeurs.

Des dysfonctionnements comme pour chaque élection.

À l'école de Hamjago plateau dans le canton de Mtsamboro,  des électeurs étaient mécontents car leurs noms sur la liste électorale ne correspondaient pas à  leurs pièces d'identité. Mais comme ils sont connus des assesseurs, ils ont pu voter. A Ouangani dans le centre de l’île , le bureau 70 avait été fermé une dizaine de minutes. Le compteur de l'urne était bloqué. Mais tout est rentré dans l’ordre.

Puis dans le sud , dans le canton de Bouéni , dans le bureau 90, 1 heure après l'ouverture du scrutin , seulement 3 personnes avaient voté sur les 200 inscrits. Pas d'engouement comparé aux municipales , avaient constaté les assesseurs.

Une élection sous haute surveillance à Ouangani

Une semaine après le premier tour et les violences dans la commune de Ouangani, la population est de retour aux urnes avec la sécurité en tête au moment de glisser le bulletin dans l'urne.L'ambiance est la même que dimanche dernier.  Un méchoui est en préparation, la journée s'annonce de nouveau festive. Pour la police municipale,  les violences en marge du premier tour n'ont aucun lien avec la journée de vote, mais le thème de la sécurité est dans tous les esprits aujourd'hui.

Les jeunes électeurs, eux se sentent délaissés. « On ne compte sur nous que le jour du vote nous  après on nous oublie diront certains ». L'un d'entre eux nous avouera avoir reçu 30 euros au premier tour et 80 euros aujourd'hui pour voter.