ACTU REGIONALE : Des fidèles ont été arrêtés aux Comores pour non respect des mesures de prévention

océan indien
Grande mosquée de Moroni
Arrestation de  8 personnes dans une mosquée à Moroni pour avoir bravé l’interdiction des prières collectives, au Kenya, tout le monde suit les aventures de Brenda et Brian et à l’île Maurice, l’épidémie a déjà fait 6 morts
Le site « Comores Infos » signale l’arrestation de 8 personnes dans une mosquée hier dans le quartier de La Coulée à Moroni. Ces fidèles ont bravé l’interdiction des prières collectives. Une interdiction  décrétée pour prévenir l’épidémie de Coronavirus. Les mosquées ont été fermées aux Comores sur ordre du président de la République. Ces huit fidèles ont été conduits à la gendarmerie et  seront présentés au parquet aujourd’hui.
Rappelons qu’aux Comores, aucun cas de coronavirus n’a encore été détecté. C’est l’un des derniers pays au monde où le virus n’a pas été signalé. 
 
  • À l’île Maurice, le directeur de la santé publique se montre très alarmiste sur le rythme de l’épidémie qui a déjà fait 6 morts
Un sixième décès a eu lieu hier soir à Maurice. La victime est une jeune femme de 20 ans. C’est la première femme à mourir à Maurice. 
« Si on continue comme ça, on va battre les records de l’Italie, des Etats-Unis, de l’Espagne, de la France ». le Dr Gujadhur ne cache pas sa colère et son inquiétude face à la vitesse de propagation du Coronavirus. « Il ne nous a fallu que 10 jours pour atteindre 100 cas, puis on est passés très vite à 161 cas. Il y a dix jours, le 22 mars,  ce responsable des services de santé avait déjà dénoncé l’attitude désinvolte de ses compatriotes face à l’épidémie. Selon lui il faut strictement suivre les gestes barrières, la distanciation sociale, sinon « on va arriver très vite au millier de cas ». 
 
  • Des arnaqueurs sévissent sur Facebook aux dépens des consommateurs mauriciens
Arnaque
Des filous profitent de la situation. Alors que les supermarchés mauriciens ont été fermés pendant plusieurs jours. Des pages ont fleuri sur le réseau social Facebook pour proposer des denrées alimentaires. Cela se passe en trois étapes. Un : vous choisissez, deux : vous payez par carte via une application, et trois : on vient vous livrer. Simple comme bonjour, sauf que l’étape numéro trois… les clients l’attendent toujours. L’un d’eux a porté plainte à la police après avoir déboursé 70 euros pour rien. C’est un travail de cyber-enquêteur. Mais les policiers mauriciens ont d’autres chats à fouetter
 
  • Au Kenya, tout le monde suit les aventures de Brenda et Brian. Ce sont les cas N°1 et N°2. Aujourd’hui guéris, ils sont devenus des stars
brenda et brian
©youtube
Comme dans une série télé, ils sont jeunes, ils sont beaux,  et ils donnent de l’espoir. Brenda avait voyagé, elle était allée aux Etat-Unis, elle était rentrée en faisant une escale à Londres. Dès son arrivée à Nairobi, elle avait commencé à tousser et à avoir de la fièvre. Elle a été testée positive, hospitalisée.  Elle raconte : « Les infirmières étaient aux petits soins, j’étais leur cas numéro 1 ». Quelques jours plus tard son ami Brian a subi les mêmes symptômes. Tous deux sont guéris. Deux semaines ont passé, ils s’expriment dans les médias. Hier ils ont même fait un chatt en direct avec le président Uhuru Kenyatta.
Aujourd’hui le Kenya enregistre 81 cas. Il y en a eu 22 dans la seule journée d’hier. Un patient est décédé. Tous n’ont pas la même chance que Brenda et Brian. 
 
  • Certains ont la chance d’être coupés du monde. C’est le cas des rodriguais, complètement épargnés par la pandémie
Aucun cas n’a été déclaré à Rodrigues. L’île Rodrigues ne reçoit plus d’avion de l’extérieur, pas même de Maurice. Le délai de 14 jours d’incubation s’achève aujourd’hui. En théorie il n’y a aucune raison que les Rodriguais continuent à se plier à la règle du confinement comme les Mauriciens, mais ils continuent quand même. Une décision de lever le confinement sera prise en début de semaine prochaine. Il s’agira maintenant pour les rodriguais de faire très attention aux importations de Maurice par air ou par mer quand elles reprendront. 600 kilomètres d’océan sépare les Rodriguais de leur mère patrie. Cela dit, le journal « Le Mauricien » rapporte qu’il y avait une certaine impatience hier devant les banques. C’est jour de paie et le service fonctionne au ralenti. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live