publicité

L'actualité régionale 10 Avril

  • Par Bruno Minas
  • Publié le

COMORES

L’inquiétude grandit sur le sort du journaliste polémiste Abdallah Agwa


Abdallah Agwa est  un animateur populaire de la radio baptisée « Facebook FM ». Un média critique du pouvoir, irrévérencieux. Il a été incarcéré sans procès depuis le début du mois de février. Or des gendarmes se sont présentés avant-hier pour l’extraire de la prison de Moroni. On ne sait pas où ils l’ont emmené.  Plus personne n’a plus de nouvelles de lui.
L’ambiance est pesante à Moroni. Le retournement spectaculaire du candidat Mohamed Soilihi – alias « Campagnard » - laisse perplexe. Il a fait allégence au président Azali au bout de 12 jours de détention. Le public ne comprend pas, ou comprend trop bien, comment un dirigeant ayant publiquement retourné sa veste pour soutenir le régime et féliciter le président, se retrouve réduit au silence, enfermé chez lui par un cordon de soldats.
Les arrestations, les interrogatoires se poursuivent sans relâche. Beaucoup d’ex-candidats se cachent.




SEYCHELLES

Décidément la Russie fait parler d’elle en ce moment dans l’Océan Indien. Hier on évoquait l’intrusion russe dans la campagne électorale malgache. On apprend aujourd’hui que Moscou s’intéresse beaucoup aux Seychelles aussi


Le président Seychellois Danny Faure a reçu lundi la visite du secrétaire du conseil de sécurité de Russie, Nikolaï Patruschev. C’est un personnage important ; le conseil de sécurité de Russie est un organisme travaillant sur la politique de défense russe, il est présidé par Vladimir Poutine en personne. Qu’est venu donc faire ce stratège russe aux Seychelles ? Il n’a rien dit en repartant ; mais  dans la presse à Moscou on explique que la Russie aimerait avoir une base militaire dans l’archipel pour ravitailler son armée de l’air.
Les Seychelles, avec leurs 115 îles,  sont convoitées. L’Inde a un projet bien avancé de base dans l’atoll d’Assomption, proche du nord de Madagascar. La Chine également a des vues sur l’archipel.
« Pour l’instant, les Seychelles ne se sont prononcées en faveur d’aucun pays » écrit l’agence officielle « Seychelles News ».





MAURICE

Un homme entame son 14ème jour de grève de la faim devant une église de Port Louis pour demander justice pour les descendants d’esclaves et d’engagés indiens


Il s’appelle Clency Harmon, militant de  l’association « Justice et Vérité ». Il s’est installé le 28 mars sur le parvis de l’Immaculée Conception, avec un matelas et des pancartes en carton. Il réclame que soit appliquée une décision prise en 2011 de créer une cour spéciale pour la rétrocession ou l’indemnisation des terres spoliées aux ancêtres après l’abolition de l’esclavage. Jusqu’à maintenant, cette idée de réparation historique reste sur le papier. Clency Harmon ne comprend pas comment le gouvernement mauricien peut fêter l’abolition sans réparer les injustices consécutives à l’esclavage.
L’homme a le soutien d’hommes politiques. Le chef de l’opposition Xavier Luc Duval lui a rendu visite hier. L’ancien premier ministre Paul Bérenger. Il a aussi le soutien de l’Eglise catholique. Tous attendent une action concrète du gouvernement





LA REUNION

On découvre un gros problème sur le chantier de la nouvelle route du littoral


Il s’agit de cette route de 13 kilomètres construite sur la mer entre St Denis et la Possession. L’un des plus ambitieux et plus chers  chantiers routiers du monde. Or il s’avère que l’on découvre maintenant que les accropodes sont fragiles. Les accropodes sont des blocs de béton profilés censés casser les vagues de l’océan. Ils protègent les piliers de la route. L’accropode est en quelque sort une version plus élaborée de l’ancien tétrapode, qui avait la même fonction. Le « Journal de l’île de la Réunion » a révélé hier qu’une centaine d’accropodes se sont déjà » brisés comme du verre ».  Il y aurait un problème de dosage dans la fabrication du béton. La note pour remédier à cela pourrait être aussi salée que l’océan : plus de dix millions d’euros.
Mais cela est relatif, rapporté au coût de cette route qui est estimé à plus d’un milliard et demi d’euros.


 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play