publicité

L'actualité régionale 10 Juin

CARTE COI
CARTE COI
  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES


Un franco-comorien va-t-il devenir maire de Marseille ? C’est l’ambition de Said Ahamada


Said Ahamada, député des Bouches du Rhône, vise l’investiture de la République en Marche pour prendre la succession de Jean-Claude Gaudin lors des municipales de l’année prochaine. Jean-Claude Gaudin, 79 ans, ne se représente pas après avoir dirigé Marseille pendant près de 25 ans. Agé de 46 ans, haut-fonctionnaire, père de deux enfants, Said Ahamada est né à l’île de la Réunion d’un père comorien et d’une mère française. Il a passé sa jeunesse dans les quartiers nord de Marseille. Il a navigué entre le PS et le MODEM avant de rejoindre le parti d’Emmanuel Macron.



A Moroni, la composition d’un nouveau gouvernement pourrait être annoncée en ce début de semaine

Un gouvernement qui pourrait voir le départ du ministre des affaires étrangères Mohamed Elamine Souef. Selon le site « Comores-infos », Elamine Souef aurait décidé de prendre ses distances avec le président Azali. Des discussions seraient en cours pour qu’il devienne ambassadeur auprès des Nations Unies, succédant à Soilihi Mohamed Soilihi qui s’était présenté contre Azali. D’autres sources le disent plutôt s’orienter vers une organisation internationale comme l’Union Africaine. Elamine Souef est un ancien diplomate des Nations Unies.
On parle aussi d’une éventuelle entrée au gouvernement de Houmed Msaidié, patron du camp présidentiel pendant la campagne.






LA REUNION

Les grandes surfaces sont responsables de la vie chère, selon un rapport remis à l’observatoire des prix


Les grands supermarchés font la loi à la Réunion. Ils réalisent 85% du chiffre d’affaire de l’alimentation. Elles pratiquent des marges bénéficiaires entre 20 et 45%. C’est ce que dit le rapport remis par un cabinet privé à  l’observatoire des prix, élargi aux citoyens consommateurs depuis les manifestations des gilets jaunes. Ce rapport constate aussi que le marché est trop peu concurrentiel. Il y a beau y avoir plus de cent supermarchés, il n’y a que deux centrales d’achat. Un développement des coopératives de petits commerçants est préconisé.





MADAGASCAR


Il n’y a pas de petites économies pour l’Etat, même pour  les fêtes de l’indépendance


Le 26 juin prochain, il n’y aura pas de banquet au palais présidentiel de Iavoloha. Il y aura un défilé militaire au stade de Mahamisina. Pour la population un feu d’artifice sera tiré dans le centre de la capitale, mais plus question de donner à manger et à boire à des milliers d’invités comme c’était le cas chaque année. Le gouvernement veut ainsi donner l’exemple dans la lutte contre les gaspillages. Le banquet annuel coûtait environ 25 000 euros, rien que pour les boissons.  L’argent ainsi économisé sera destiné aux œuvres sociales et aux infrastructures annonce  la présidence. Le président Rajoelina accueillera, pour ces célébrations, son homologue du Rwanda Paul Kagamé.



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play