mayotte
info locale

L'actualité régionale 13 Mai

vos rendez-vous
Moroni, capitale des Comores
©HabarizaComores.com
COMORES

A Moroni, des policiers ont fait  irruption dans une mosquée en pleine prière pour embarquer les fidèles


Cela s’est passé vendredi dans une mosquée de la minorité Chiite, surtout représentée par des indiens. Certains ont la nationalité comorienne, d’autres sont des « Karana » de Madagascar implantés aux Comores comme commerçants. Depuis des lustres, ils ont l’habitude de se réunir dans leur mosquée pour la prière. Mais vendredi, le GIPN – le Groupe d’Intervention de la Police Nationale – a débarqué en force dans la mosquée pour interpeller une trentaine de fidèles. Ils ont été amenés au ministère de l’intérieur. Ils se sont vu expliquer que la seule pratique religieuse autorisée est l’Islam de rite Chaféite, avant d’être relâchés plus tard dans la soirée.
La nouvelle constitution mise en œuvre l’année dernière interdit explicitement la pratique chiite, comme c’est le cas en Arabie Saoudite. Mais, c’est la première fois que l’on réprime aussi ouvertement cette pratique alternative de l’Islam.  Jusqu’à présent tout le monde pensait que cela resterait théorique.



Des femmes malgaches ont été interceptées à l’aéroport de Moroni Hahaya, elles tentaient de partir pour rejoindre le Koweit


Elles ont huit à avoir tenté l’aventure en partant de Moroni plutôt que d’Antananarivo, une manière de déjouer la surveillance des autorités malgaches. Madagascar interdit désormais aux femmes de se rendre dans les pays arabes afin de mettre fin au trafic d’être humains. Le gouvernement malgache d’ailleurs commencé à rapatrier des femmes réduites en quasi esclavage au Koweit ou au Liban. Les trafiquants ont essayé le transit par les Comores. Les autorités malgaches ont demandé aux comoriens de les arrêter et de les rapatrier vers Madagascar.




LA REUNION

Il n’y a pas que les passagers d’Air Austral qui connaissent des galères, ceux de la compagnie « French Bee » ont passé un mauvais week-end


« Frenche Bee » est la compagnie « low-cost » qui dessert la Réunion depuis peu avec les tarifs les plus serrés. Les passagers qui devaient partir vers Paris samedi matin ont passé toute la journée à l’aéroport de St Denis-Gillot. La compagnie a dû faire venir un autre avion loué à une compagnie charter espagnole. L’Airbus de French Bee avait un problème de fuselage, il est resté bloqué à la Réunion. Un autre vol a ensuite été considérablement retardé dimanche. Finalement, la nuit dernière, ce sont deux vols de French Bee qui devaient partir vers Paris, chacun avec plusieurs heures de retard. Les passagers se sont retrouvés avec une prise en charge minimale : une bouteille d’eau, un mini sandwich et zéro information







MAURICE

Une affaire qui choque l’île Maurice: deux jeunes enfants utilisés pour passer de la drogue 


C’est d’autant plus choquant que ces enfants de 6 et 9 ans ont été utilisés par leur propre mère. Ils voyageaient seuls depuis Paris. A leur arrivée à Maurice, les douaniers ont découvert plus de 2000 tablettes de Subutex dans leurs bagages. Le Subutex est un substitut de l’héroïne, utilisé sous stricte surveillance médicale dans les cures de désintoxication. La France est une plaque tournante du trafic de ces cachets que les toxicomanes mauriciens achètent à prix d’or. Il n’est pas rare que les trafiquants paient des billets depuis la France en échange du transport de ces drogues. Là les cachets étaient dissimulés dans des boites de jeu. La maman attendait la livraison à Maurice, elle a été arrêtée ainsi qu’un complice.
Les saisies de drogue sont désormais quotidiennes à Maurice. Dans la plupart des cas, les passagers amènent  marchandise, souvent en provenance du Brésil, en transitant en Afrique du Sud ou à Madagascar.






MADAGASCAR

On ne se bouscule pas pour accéder à un poste vacant très exposé : celui de directeur du BIANCO


Le BIANCO est le Bureau Indépendant Anti-corruption. Cet organisme a été créé en 2004 sous l’ère Ravalomanana, avec un soutien appuyé de la Banque Mondiale et du FMI qui en avaient plus qu’assez de voir les aides à Madagascar fondre comme neige au soleil. L’organisme a tenu bon toutes ces années, et s’est attaqué parfois avec succès à des gros poissons du régime, naviguant habilement entre les pressions du pouvoir, et une police et une justice elles-mêmes très corrompues. Le directeur du BIANCO est la personnalité sans doute la plus détestée de la nation. C’est aujourd’hui la date limite des candidatures. Ils ne sont que quatre. Le président de la République doit faire son choix.




RODRIGUES

L’île Rodrigues sera bientôt dotée d’un hôpital dernier cri


La décision a été prise en conseil des ministres : l’appel d’offres est lancé pour la modernisation de l’hôpital Queen Elisabeth de Rodrigues. Un nouveau service d’urgence, quatre bloc opératoires, un service de cardiologie sont prévus. Cela permettra de limiter les évacuations sanitaires par avion vers Maurice qui sont monnaie courante à Rodrigues. C’est aussi un point de plus dans l’attractivité touristique de l’île, pour les personnes âgées ou fragiles.
 
Publicité