mayotte
info locale

L'actualité régionale 15 Février

vos rendez-vous
Chagos Diego Garcia
La base américaine de Diego Garcia aux îles Chagos ©Wikipédia
COMORES

Le Procureur Général avertit  la presse: attention à ne pas donner des chiffres avant les résultats officiels de l’élection


Dans la perspective du scrutin présidentiel du 24 mars, le procureur Mohamed Soilihi Djae a rappelé les dispositions du code électoral et du code pénal lors d’une conférence de presse jeudi après-midi. Le message s’adresse particulièrement aux journalistes. Ils n’auront pas le droit de divulguer d’autres résultats que ceux de la CENI. Ils doivent patiemment attendre ces résultats officiels, sous peine de poursuites. Cet avertissement ferme intervient à l’heure où chacun se demande quel sera le degré de transparence de ce scrutin.




CHAGOS

Un nouveau coup dur pour les Chagossiens, une cour de justice à Londres a statué que le gouvernement britannique a le droit de leur interdire le retour au pays


Les habitants des îles Chagos, au nord de l’Océan Indien ont tous été expulsés de leurs îles il y a cinquante ans quand la Grande Bretagne a décidé de louer l’atoll de Diego Garcia aux Etats-Unis pour en faire une base militaire.
Depuis un demi-siècle, les chagossiens – pour la plupart exilés à Maurice et quelques-uns aux Seychelles - se battent pour obtenir le droit au retour. De multiples recours en justice ont eu lieu. Leur cas a aussi été débattu aux nations-unies. Il y a deux ans, Londres avait proposé de débourser  50 millions d’Euros d’aides sociales pour la communauté. Offre refusée par le comité des chagossiens qui demande d’abord le rapatriement. Le verdict rendu par la cour de justice britannique n’est qu’une nouvelle péripétie, leur combat n’est pas terminé. Le retour est surtout bloqué par les Etats-Unis qui ne veulent pas de civils à proximité de la base de Diego Garcia.




MAURICE

Air Mauritius est dans le rouge : en 2018, la compagnie a perdu un milliard de roupies, soit plus de 25 millions d’euros


Le patron de la compagnie nationale, Somas Appavou, explique ces pertes par l’augmentation des prix du carburant et un taux de change défavorable. Dans les neuf derniers mois de l’année, 28 millions d’Euros de plus sont partis en kérozène. L’achat de deux nouveaux avions et la masse salariale en hausse expliquent aussi, selon lui, ces mauvais résultats.



MADAGASCAR

Les paysans plantent des arbres pour récolter du miel


Cela se passe dans la région de Boeny du côté de Majunga. Les paysans ont planté la semaine dernière  1 500 arbres, des acacias, sur lesquels les abeilles auront le loisir de butiner. Le miel est une des principales ressources des paysans de la région. On le retrouve dans toute l’île, et même jusqu’aux Comores, vendu dans des bouteilles plastiques de récupération. Il est meilleur et bien moins cher que les mélanges importés de Chine ou d’Europe.



LA REUNION

La plupart des migrants Sri Lankais arrivés récemment à la Réunion ont été reconduits dans leur pays


Ils étaient 72, arrivés par bateau le 5 février dernier. Seuls 4 ont été autorisés à rester pour un examen de leur dossier par l’OFPRA. Tous les autres ont été rapatriés au Sri Lanka. La préfecture a dû affréter un avion d’Air Austral pour les ramener. Le dispositif d’encadrement pour les raccompagner est plutôt massif : pas moins de 68 policiers et gendarmes. C’est la première fois qu’une reconduite à la frontière d’une telle envergure est organisée à la Réunion.
Ceux qui ont pu rester à la Réunion ont plaidé leur cause avec plus d’efficacité. L’un a pu prouver que ses biens avaient été saisis par l’armée. Un autre a plaidé l’homosexualité, poursuivie pénalement au Sri Lanka.
La question maintenant est de savoir si cette fermeté côté français suffira à dissuader les candidats à l’exil Sri-lankais de s’embarquer dans ces longues et coûteuses traversées vers la Réunion.

 
Publicité