mayotte
info locale

L'actualité régionale 18 Février

vos rendez-vous
MORONI
©Trip Advisor
COMORES

Les journalistes ont essayé de se mobiliser pour réclamer la libération de deux de leurs confrères


C’était samedi dans le quartier de Badjanani au pied de la grande mosquée au centre de Moroni. Les journalistes portaient des pancartes réclamant la liberté pour Abdallah Agwa et Mchangama Oubeid Attoumane tous deux membres de la radio surnommée « Facebook FM » qui émet sur le réseau social. Une semaine après leur arrestation, aucun motif officiel n’a été donné par les autorités. Le rassemblement des journalistes était déposé en bonne et due forme à la préfecture mais les policiers l’ont dispersé.



Les mesures privatives de liberté à l’encontre des politiciens se poursuivent

C’est le tour de l’ancien ministre des affaires étrangères du président Sambi, Mohamed Bacar Dossar. Il lui est interdit de voyager et a été placé sous contrôle judiciaire. Mohamed Bacar Dossar est maintenant député, mais son immunité parlementaire par les députés, à la demande du procureur.

Par ailleurs la fille de l’ancien président Sambi mène campagne pour la libération de son père. Elle a posté un message vidéo sur Twitter où elle dénonce la détention de son père. « Il a été arrêté de façon totalement arbitraire » dit –elle. Cette vidéo est produite par la fondation Al Karama, une organisation controversée, souvent accusée d’avoir des liens avec Al-Qaeda.





MADAGASCAR

C’est le grand nettoyage dans la diplomatie malgache: 11 diplomates viennent d’être limogés


9 ambassadeurs et 2 consuls sont rappelés pour être remplacés par des hommes de confiance du nouveau président Andry Rajoelina. Il en va ainsi des représentants de Madagascar à Washington, à Londres, au Canada, en Suisse, en Russie, au Sénégal, en Ethiopie, aux Nations Unies…Le consul général de Madagascar à la Réunion fait aussi partie de la charrette, ainsi que celui de Marseille.



MAURICE

La justice mauricienne mène une enquête sur un crime en haute-mer dans l’Océan Indien


Un marin croate a grièvement blessé à coups de couteau un capitaine indien sur un cargo russe navigant vers Singapour. Le navire a fait route vers Maurice où il est arrivé deux jours après l’agression. Le capitaine blessé a été évacué à la Réunion où il a subi une intervention chirurgicale. Le marin auteur présumé a tenté de prendre la fuite, la police l’a arrêté à l’aéroport de Maurice. Il a avoué avoir poignardé le capitaine dans un accès de colère après avoir été réprimandé pour son travail. La justice attend de pouvoir entendre la victime toujours hospitalisée à la Réunion.
 



SRI LANKA – LA REUNION

La presse du Sri Lanka parle des migrants refoulés de la Réunion


Cela ne fait pas les gros titres, loin derrière le championnat de cricket ou quelques histoires de trafic de drogue. Une photo de l’avion d’Air Austral, compagnie inhabituelle sur l’aéroport de Colombo, et quelques papiers factuels expliquent comment ces candidats à l’exil se sont fait abuser croyant qu’ils allaient être bien accueillis sur « cette toute petite île, administrée par la France, près de Madagascar.
Alors que les Sri Lankais découvrent l’existence de la Réunion. Nous découvrons que le chalutier qui les a amenés avait été déclaré volé. Quant à la durée du voyage, les versions divergent : certains journaux parlent de 9 jours pour rejoindre la Réunion, d’autres de 25 jours.
Une tribune dans « The Island », daté d’hier dimanche, affirme que les Tamouls ont tout faux de « s’expatrier en faisant croire qu’ils sont pourchassés aux Sri Lanka… Certains vont chercher des soutiens à l’étranger pour mener leurs activités terroristes » ; Alors que « les tamouls de la Réunion », explique cet article, « représentent un tiers des 850 000 habitants, et  n’ont jamais revendiqué le pouvoir ».
« Les Tamouls feraient mieux de rester ici » conclut l’article, et  « travailleur au bien-être de la nation ».


La lecture des journaux Sri lankais en dit long sur les droits de l’homme dans ce pays

On apprend ainsi dans le « Daily Mirror » que le directeur d’une prison sri-lankaise  se plaint de la mauvaise qualité de la corde employée pour les pendaisons des condamnés à mort. Elle ne serait pas aux normes. Ces cordes ont été envoyées « cadeau » par le Pakistan, dans le cadre d’une coopération avec cet autre pays champion des doits de l’homme. Le directeur demande à l’administration de fournir de nouvelles cordes pour les pendaisons.




TANZANIE

Un spectaculaire accident de la route a eu lieu en Tanzanie : la voiture d’une personnalité politique a percuté… des zèbres


L’ancien ministre de l’intérieur Tanzanien Mwigulu Nchemba était à bord du véhicule roulant à grande vitesse; quand trois zèbres ont traversé. La voiture a réussi à éviter le premier, mais les deux autres zèbres ont été percutés de plein fouet. L’avant de la voiture a été complètement enfoncé ; le ministre a échappé au pire, il se retrouve sur un lit d’hôpital. Le chauffeur est indemne. Quant aux pauvres zèbres, ils n’ont pas survécu.

 
Publicité