mayotte
info locale

L'actualité régionale 2 Décembre

vos rendez-vous
OCEAN INDIEN
CARTE COI
COMORES

L’ambiance est  électrique autour de la visite du président Azali Assoumani à Paris. Un de ses proches a été agressé en pleine rue devant l’ambassade des Comores


Tout cela a été filmé et la vidéo circule partout depuis ce week-end dans la communauté comorienne. On voit d’abords une manifestation d’opposants devant l’Ambassade. On entend crier « Azali voleur », « Azali Assassin ». Puis arrive, à pied, Fouad Ghoulam ; il est commissaire au plan, et surtout cousin du président. Tout à coup une dizaine de personnes, homme et femmes, fous furieux, se lancent à sa poursuite. On voit l’officiel courir comme un dératé le long de la rue Marbeau dans le 16è arrondissement. Mais il est vite rattrapé, frappé, bousculé. Certains, notamment des femmes, le frappent à la tête. D’autres semblent vouloir le protéger mais tout en le ceinturant fermement. Il se passe de longues minutes avant que la police débarque pour disperser tout ce monde. Selon les manifestants, c’est Fouad Ghoulam qui aurait commencé en frappant une femme, mais ça ne se voit pas sur la vidéo. Quoiqu’il en soit des plaintes surgissent de toutes parts. L’ambassade des Comores porte plainte, Fouad Ghoulam également, et même une manifestante qui dit avoir été frappée par le commissaire au plan.
Au delà de tout ce bazar, rappelons que le président Azali à la tête d’une forte délégation venue tenir un forum destiné aux investisseurs.




MADAGASCAR

Les premiers résultats provisoires donnent Naina Andriantsitohaina vainqueur aux municipales à Antananarivo


Qui du candidat du pouvoir ou celui de l’opposition va présider aux destinées de la capitale ? Les premiers résultats provisoires de la commission électorale donnent le ministre des affaires étrangères Naina Andriantsitohaina en tête devant Rina Randriamasinoro du parti TIM de l’ancien président Ravalomanana. Un écart de 3% sépare les deux candidats. Le résultat est contesté par l’opposition, le tribunal administratif est saisi.
 La mairie de Tana est un enjeu majeur, on dit souvent que c’est un tremplin vers la présidence du pays.




SRI-LANKA

L’Inde, la première puissance de l’Océan Indien  étend de plus en plus son influence, et elle y met le prix, notamment en soutenant le Sri lanka



Le premier ministre indien, Narendra Modi, vient de recevoir le président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa. Peu importe que ce personnage soit le bourreau de la communauté tamoule du Sri Lanka, l’Inde lui donne de l’argent, beaucoup d’argent, des centaines de millions de dollars. Le premier ministre indien veut ainsi s’assurer les faveurs du président Sri Lankais, réputé proche de la Chine, grand adversaire dans l’Océan Indien. Rajapaksa n’a pas refusé et est reparti de New-Dehli avec près de 500 millions de dollars. Les Chinois ont une énorme base militaire à Djibouti, et les Indiens sont en train d’en installer deux. L’une sur le territoire mauricien à Agaléga, l’autre sur le territoire Seychellois dans l’île d’Assomption.




LA REUNION

Drame du sport automobile : un enfant de huit ans a été fauché pendant une épreuve de rallye


La course se déroulait au Tampon sur les hauteurs du sud. Pour une raison inconnue une voiture a fait une sortie de route juste au moment où elle venait de passer la ligne d’arrivée. L’enfant se trouvait parmi les spectateurs en bord de route. Le choc a été très violent. Les pompiers arrivés sur place n’ont pas réussi à le réanimer.La course a été arrêtée.







TANZANIE

La compagnie nationale « Air Tanzania » n’a décidément pas de chance avec ses avions. Deux d’entre eux ont été saisis, dans le cadre d’un vieux litige foncier.

                                                                                                  
Le premier a été bloqué sur l’aéroport de Johannesburg par la justice sud-africaine, et  le second au Canada, par les autorités canadiennes. Derrière tout cela il y a un homme qui a le bras long et la rancune tenace. Il s’agit d’un fermier sud-africain qui possédait des terres en Tanzanie, lesquelles ont été nationalisées dans els années 80,  sous le régime de Julius Nyerere, le père socialiste de la nation tanzanienne. Des procédures ont été engagées depuis toutes ces années sans qu’il parvienne à se faire rembourser son préjudice par l’Etat tanzanien. Comme la compagnie « Air Tanzania » est une propriété de l’Etat, les justices d’Afrique du Sud et du Canada ont donc ordonné la saisie des avions. En Afrique du Sud, la Tanzanie a gagné en appel et a pu récupérer son avion. Dans le cas du Canada, c’est un appareil tout neuf qui devait être livré à la compagnie. Le ministre tanzanien des affaires étrangères a piqué une grosse colère, disant que désormais la Tanzanie se fournirait ailleurs, au Brésil. En attendant le fermier réclame 33 millions de dollars, et il n’a pas l’intention de lâcher l’affaire.


 
Publicité