mayotte
info locale

L'actualité régionale 20 Novembre

vos rendez-vous
OCEAN INDIEN
A Madagascar les discussions entre les autorités françaises et malgaches sur le sort des îles éparses n’ont pas donné grand-chose

Le face à face entre les officiels des deux pays aura duré 6 heures lundi, et le communiqué final ne dit pas grand-chose. Sinon que Madagascar réaffirme sa souveraineté sur les Glorieuses, Juan de Nova et Bassas de India. La grande île estime que la restitution de ces îles constitue un préalable à toute action de développement. De son côté la France souligne la « licéité » de la souveraineté française. Un terme un peu rare pour dire que l’appartenance à la France a des fondements légaux.
Bref, aucun pas n’a été fait mais tout cela a le mérite de figurer dans un communiqué commun, avec la promesse de se revoir bientôt



Les diplomates français ont décidément du pain sur la planche dans l’Océan Indien, puisqu’on les retrouve aujourd’hui à Moroni

Là encore les différents ne sont toujours pas soldés sur la question de l’appartenance de Mayotte à la France ; mais le dossier a avancé dans une nouvelle direction. Fin juillet les présidents Macron et Azali ont signé un accord dans lequel la France s’engage à soutenir les Comores sur les questions de santé, d’éducation, et d’agriculture en échange d’un effort des Comores pour empêcher les départs clandestins en kwassa-kwassa  vers Mayotte. 150 millions d’euros sont consacrés à la mise en œuvre de cet accord. Le comité franco-comorien de haut-niveau se réunira cet après-midi dans un hôtel de Moroni.


La fin d’une longue cavale à l’île Rodrigues : après avoir tué sa compagne, un homme se cachait depuis le mois d’août dernier. Il a été arrêté hier matin

C’est avec un grand soulagement que les rodriguais ont appris l’arrestation hier matin  à l’aube de Jean-Maurice Collet. Cet homme de 29 ans était en fuite depuis le 20 août. Sa compagne s’appelait Chancella Perrine, 22 ans, mère de trois enfants. Elle voulait le quitter, s’éloigner de cet homme violent. Dans un premier temps Jean-Maurice, son ex-concubin avait tenté de mettre le feu à sa maison. Il avait été arrêté mais laissé en liberté conditionnelle. Il était revenu sur les lieux pour poignarder mortellement la jeune femme. L’affaire avait mis la justice mal à l’aise et soulevé un grand émoi. La population avait manifesté. Entre-temps, Le fuyard avait cambriolé un restaurant pour se nourrir. Les policiers ont retrouvé sa trace et ont pu le placer en détention.





Air Mauritius se lance dans la bataille contre les plastiques jetables, mais lnees débuts sont un peu timides

La compagnie nationale mauricienne a annoncé qu’elle ne servirait plus de boissons dans des gobelets en plastique sur ses vols vers Rodrigues uniquement. Pourquoi Rodrigues ? Parce que les rodriguais sont les plus écolos, l’assemblée régionale de l’île a déjà totalement interdit les sacs plastiques. On paye une amende si on est pris à Rodrigues avec un sac plastique venant de Maurice.
Pour les autres lignes, Air Mauritius va y aller progressivement. Les gobelets ne sont pas les seuls en cause ; il y a aussi les couverts en plastiques, les assiettes, les brosses à dent… Remplacer tout cela par d’autres matériaux plus écologiques, et pas trop chers,  est un défi pour toutes les compagnies aériennes.


 
Publicité